Gare Soarano : Zay, vingt-cinq ans d’amour en chanson

En 25 ans, le grand amour entre ‘Zay et le public est au beau fixe.

En un quart de siècle, l’amour entre ‘Zay et son public est toujours grandissant. Samedi, les inconditionnels ont répondu présent massivement à la gare Soarano.

Il était une fois en 1996, une bande de jeunes passionnés a commencé une histoire. Son histoire avec sa musique et son public. 25 ans plus tard, ‘Zay est là, plus fort que jamais et la communion est à son summum. Samedi, c’est sur le parvis de la Gare Soarano que Nary et ses compères ont retrouvé les inconditionnels pour une soirée des plus attendues de l’année. Et une fois de plus, le groupe a tenu sa promesse. Un moment mémorable sur tous les plans. L’une des raisons qui ont forgé la notoriété de ‘Zay depuis cinq lustres. Le temps de la soirée, le parking de la gare s’est transformé en une grande scène scintillante arborant des installations technologiques, dernier cri. Place donc à un décor dans l’air du temps. Entre les grands écrans et la collection d’éclairages de soirée, le tout réunit les dernières avancées technologiques.

Devant une foule immense et à guichet fermé, la fête en soi, signée Ivenco, commence pile à l’heure. Allant de « Tsy andriko » à « Tsy miova », ‘Zay retrace son chemin depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui.  Entre « Tsy ho ela », « Hatramin’izao », « Malala », « Nomeko azy », il aura fallu plus de trois heures pour résumer l’aventure en chanson, et pas que. Rares sont les fois où Nary et Malala ont fait des confidences mais pour l’ouverture de la célébration des 25 ans du groupe, ils se sont prêtés au jeu, pour le bonheur des fans.

En quatre parties, les membres du groupe ont su créer une évasion musicale, partager leur amour pour la musique, du temps de la découverte de la grande passion. Sans souci majeur, juste un passe-temps conjugué entre potes pour aboutir à ‘Zay. Vient alors l’après Nantenaina. Suite à  la perte d’un des membres fondateurs, le groupe connaît un tournant de sa vie avec la sortie de « Manahirana ». La carrière de la bande décolle et prend alors son envol en l’an 2000. Une aventure d’une durée indéterminée. Vers 2003, à la croisée du chemin, le départ momentané de Malala a été un coup dur pour le groupe. L’incertitude de son retour a été un grand poids, néanmoins, l’histoire continue. Vint alors le retour triomphal de la voix féminine en 2007 pour signer une renaissance. Tout ce périple a abouti à cet anniversaire, aujourd’hui. ‘Zay devient alors le groupe incontournable et spécialiste de « l’amour sous toutes ses coutures ». Dans l’art du spectacle, se faire un nom est à la portée de tous, mais garder la notoriété est une autre paire de manches. Ici encore, ‘Zay démontre grâce à son public, que sa renommée est méritée. Prochain rendez-vous, ‘Zay retourne sur sa scène de prédilection, au Palais des Sports Mahamasina, le 5 décembre. Soyez aux aguets !

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire