Témoignage d’un plongeur



Jacaranda

plongeurPlongeur à Sainte-Marie depuis bien des années, Michel nous raconte l’évolution de la pêche de concombres de mer, suite à l’arrivée massive des collecteurs et des plongeurs venus d’ailleurs. « Depuis toujours, nous avons pratiqué la plongée en apnée pour pêcher des holothuries. Nous pouvons arriver jusqu’à 18m de profondeur. Mais il y a six mois, la situation a changé. La plongée était devenue cinq fois plus rémunératrice. Nous vendons le kilo de concombre de mer séché entre 22 000 et 24 000 Ariary. En plus, les collecteurs nous fournissent des bouteilles à oxygènes. Ce qui nous permet de descendre jusqu’à plus de 35m de profondeur. Pour traquer les plus gros spécimens, nous allons pêcher à 54km au large, ce qui nécessite environ 90 litres de carburant par jour pour le bateau. Nous gagnons environ 3000 Ariary par unité d’holothurie, ce qui nous fait plus de 60.000 Ariary par plongeur en une journée, lorsque la pêche est bonne », a-t-il confié. Questionné sur les collecteurs, ce plongeur affirme que ses patrons viennent de Toliary, de Mahajanga et d’Antsiranana.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.