Autisme : 1 personne touchée sur 150, dans le monde

Jacaranda
Iris Grace Halmshaw, est une fillette de seulement 6 ans, autiste et pourtant son talent en peinture est déjà reconnu par de nombreux collectionneurs d’œuvres de maître.
Iris Grace Halmshaw, est une fillette de seulement 6 ans, autiste et pourtant son talent en peinture est déjà reconnu par de nombreux collectionneurs d’œuvres de maître.

L’autisme est une réalité, non pas seulement à Madagascar, mais dans le monde entier. Bien qu’il n’existe pas encore d’étude permettant de connaître le nombre exact des autistes dans la Grande île, des données chiffrées sont néanmoins disponibles au niveau mondial. Ce handicap très spécifique affecte des enfants et aussi des adolescents.

L’autisme est encore fort peu connu, même dans le milieu médical.  Les chercheurs scientifiques le définissent comme un trouble grave du développement cérébral, dont les causes sont biologiques et génétiques. Ce n’est donc pas une maladie mentale, mais une déficience, un handicap. L’autisme est l’un des « Troubles Envahissants du Développement » ou TED décrits par la classification internationale des maladies (CIM 10) ainsi que par la classification des troubles mentaux (DSM IV).  Ces classifications sont mondialement reconnues et adoptées comme référence. Bien que les termes de « psychose », de « psychose déficitaire » ou encore de « schizophrénie infantile » aient été un temps utilisés pour désigner les TED et l’autisme, le monde médical s’accorde aujourd’hui sur le fait que la schizophrénie et l’autisme sont deux affections distinctes. L’autisme atteint l’enfant avant l’âge de trois ans. Il ne se guérit pas, mais une prise en charge précoce et adaptée permet une nette amélioration des symptômes.

Et selon la classification internationale des maladies de l’OMS, l’autisme ou plus généralement les troubles du spectre autistique (TSA) est caractérisé comme un «trouble envahissant du développement caractérisé par : la présence d’un développement anormal ou déficient qui se manifeste avant l’âge de trois ans ; une perturbation caractéristique du fonctionnement dans chacun des trois domaines suivants de la psychopathologie : interactions sociales, communication, comportement au caractère restreint, stéréotypé et répétitif ». Ainsi, l’autisme est une réalité très présente dans la mesure où elle touche 1 personne sur 150 dans le monde.

L’autisme à Madagascar. Madagascar prend également part à la célébration de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, marquée le 2 avril. Mais la célébration se fait tout au long de ce mois, afin de mieux informer le grand public sur les réalités de ce trouble du développement. Toutefois, aucune étude n’a été réalisée jusqu’à présent concernant le nombre de personnes concernées par ce trouble du développement dans la Grande île. Par ailleurs, il n’existe que très peu d’établissements spécialisés dans la prise en charge des enfants ou des adultes atteints d’autisme. Ce qui signifie que ce type de handicap est encore peu connu par les Malgaches. L’autisme est souvent confondu avec une maladie ou un retard mental. Néanmoins, des centres spécialisés comme le « Rayon de Soleil » créé en 2009 à Antananarivo, et le «Sammy O’», en 2012, se mobilisent pour l’accompagnement individuel et l’épanouissement des enfants et des adolescents souffrant de l’autisme à Madagascar. Ils figurent parmi les premiers centres d’autisme dans le pays. Leur objectif étant d’offrir une éducation adaptée aux besoins spécifiques de ces autistes, afin qu’ils deviennent autonomes, tout en gardant les relations avec leur famille et leurs proches. Notons qu’un budget annuel de pas moins de 3 millions d’ariary est à prévoir pour la prise en charge d’une personne autiste. A l’heure actuelle, il existe une grande campagne sur la sensibilisation relative à l’autisme.

L’autisme en chiffre… Chaque jour, les chiffres concernant l’autisme s’affichent, de plus en plus alarmants. Beaucoup reste à découvrir… Pourtant, il est déjà certain que l’autisme représente un véritable défi de santé publique, auquel il est urgent de répondre.

. 1 naissance sur 100 touchée par les TSA (Troubles du Spectre Autistique)

. Les TSA touchent 3 garçons pour 1 fille.

. Environ la moitié des personnes touchées par des TSA présentent aussi une déficience intellectuelle (Q.I . inférieur à 70).

. Selon de récentes estimations, environ 1% des populations britannique et américaine souffre de TSA. On peut en déduire que, dans les pays de l’Union Européenne, pas moins de 5 millions de personnes sont atteintes.

. 80 % des enfants atteints d’autisme ne sont pas scolarisés

. 37 % des gens pensent, à tort, que l’autisme est un trouble psychologique (étude Opinion Way, 2012)

. Des conséquences sur les vies humaines au coût inestimable.

Historique. L’autisme est un trouble dont la description est relativement récente. En effet, ce n’est qu’en 1943 que le psychiatre américain d’origine autrichienne Leo Kanner décrit sous le nom d’autisme infantile des particularités de comportement de certains enfants : tendance à l’isolement, besoin d’immuabilité et retard de langage. L’autisme était alors relié aux «psychoses infantiles», terme employé dans les classifications officielles jusqu’en 1980.
Par la suite, d’autres courants de recherche théorique ont pris une importance croissante dans l’étude du développement normal et pathologique de l’enfant : biologie, psychologie développementale, sciences cognitives… La compréhension des troubles autistiques a été fortement modifiée par ces contributions, et continue d’être enrichie par les recherches actuelles.
En 1980, le concept de psychose infantile a été abandonné au plan international, en même temps qu’est apparu le terme de Trouble Envahissant du Développement (en 1975 dans la CIM 9) et en 1980 dans le DSM-III.
L’autisme est conçu actuellement comme un trouble neuro-développemental aux origines multifactorielles, notamment génétiques. Il existe actuellement une controverse pour savoir si l’autisme et les différents types de TED représentent un continuum, ou s’il s’agit d’entités différentes justifiant le terme de «Troubles du spectre autistiques» ou TSA qui tend à devenir le plus utilisé. Il est intéressant de souligner que les premières personnes à avoir reçu le diagnostic d’autisme viennent tout juste d’atteindre le troisième âge.

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.