Saison hivernale

HiverL’hiver approche à grands pas. Le froid s’installe peu à peu dans la Grande Ile. Cette saison froide est marquée par le grand retour des virus saisonniers, provoquant rhumes, bronchites, grippes, gastro-entérites… et les tracas qui les accompagnent…

Madagascar entre dans la saison hivernale à partir du mois de juin. La direction de la météorologie d’Ampandrianomby souligne que « cette semaine, le temps sera généralement régi par les alizés forts : ce régime engendre de la douceur et de la fraîcheur matinales, des pluies sur la partie Est, un temps nuageux sur les Hauts-Plateaux et un ciel dégagé à l’Ouest de notre pays insulaire. Nous sommes en pleine intersaison, ce qui signifie que nous basculons peu à peu vers l’hiver ». Pour la Grande Ile, l’hiver commence au mois de juin et se termine au mois d’août. Au cours de ce mois de mai, mois de transition vers la saison sèche et fraîche, les températures prévues seront plus chaudes que les normales mensuelles sur toute l’île. « En ce qui concerne les températures, il fera froid : elles ne changeront pas comparées à la semaine dernière, on note malgré cela une légère hausse en fin de semaine », selon toujours la « Météo Malagasy ». Toutefois, pendant l’hiver, la température minimale sera de 5,9°C pour la région Vakinankaratra et 32,7° la température maximale pour la région Sofia. « Au mois de juin, le début de la saison sèche et fraîche, des températures normales à plus froides sont prévues », d’après la « Météo Malagasy ».

Hiver-1Les vêtements chauds arrivent sur les marchés

L’hiver est la saison la plus froide de l’année. Depuis quelques jours, le froid a commencé à s’installer un peu partout dans l’Ile. Pendant trois mois, il faut mettre doudounes, écharpes, bonnets et gants. Le service de la météo de rassurer : « Ne nous étonnons donc pas de ressentir une fraicheur matinale ainsi que dans la soirée, ce qui nécessite un port de vêtements chauds pour les plus sensibles. La partie centrale quant à elle, connaîtra un ciel couvert surtout dans la matinée, avec d’éventuels crachins ». Les vêtements et accessoires pour la saison froide sont de rigueur et inondent les étals des marchés. Fanja, une vendeuse de friperie au marché d’Andravoahangy en témoigne : « Cette semaine, nous vendons surtout des vestes, pull, bonnets,… bref des vêtements typiques de l’hiver. Le prix varie de 1.000 ariary à 40.000 ariary, selon la qualité ». Les rues et les marchés de la Capitale reflètent déjà l’arrivée de la saison froide.

Hiver-2Les aliments à privilégier en hiver

Les saisons ont des répercussions sur l’alimentation. Pour booster les défenses immunitaires et échapper aux virus hivernaux, il est important de faire les bons choix nutritionnels. Pour le poisson, privilégiez les huîtres. Peu calorifiques, une dizaine d’huître apportant environ 70 kcal, gorgées d’oligo-éléments, notamment le zinc qui protège l’organisme, concentrées en protéines et en vitamines du groupe B, qui sont nécessaires à la vigueur physique. Les huîtres sont idéales pour tous. Il est important aussi de manger des fruits surtout les agrumes, car ils contiennent de la vitamine C qui augmente la résistance aux infections. Ils apportent également d’autres vitamines comme le bêta carotène ainsi que des fibres pour réguler le transit intestinal bien souvent malmené en hiver. Côté légumes, opter pour les choux. Ils complètent les bienfaits des agrumes pour la vitamine C. Riches en protéines de haute qualité biologique, les viandes de bœuf sont également des sources exceptionnelles de vitamines B et de fer. En hiver, la vitamine C, antioxydante, est d’autant plus importante qu’elle aide à combattre le rhume en période de froid. Il faut également renforcer les défenses immunitaires. « Certains aliments, comme les yaourts ou les laits fermentés qui stimulent les processus de défenses immunitaires en assurant le bon équilibre de la flore intestinale, le miel qui permet de lutter contre les infections rhino-pharyngées ou encore l’ail qui possède des effets antibiotiques et antiseptiques sont d’une grande utilité en hiver », selon le docteur Andry Razafitsihoarana.

Hiver-4Les maladies typiques de l’hiver

Avec la baisse des températures, les maladies comme les angines, rhumes, grippes, bronchites… sont beaucoup plus fréquentes en période de froid, des maladies qui se concentrent surtout sur les voies respiratoires. Le rhume est la maladie de l’hiver par excellence. « Cette infection des fosses nasales est souvent due à un virus appelé «  choriza grippal ». Les symptômes ressemblent effectivement à ceux de la grippe, très atténués : fièvre, yeux larmoyants, fatigue et courbatures. Avec en prime le nez qui coule », explique le docteur Andry Razafitsihoarana. Puis arrive l’infection de la gorge. Elle est virale dans la plupart des cas, mais peut également être bactérienne. « Il faut être très rigoureux dans le traitement de ces infections, notamment chez l’enfant : une infection bactérienne de la gorge peut conduire à des troubles cardiaques ou articulaires », selon le médecin. L’angine est également un grand classique de l’hiver. Elle est le plus souvent virale, mais peut aussi être bactérienne. Outre le mal de gorge carabiné, l’angine se repère également grâce à la fièvre relativement forte qui l’accompagne souvent ainsi qu’aux gros ganglions qui gonflent dans le cou. Une autre maladie hivernale est la bronchite. Et Andry Razafitsihoarana d’expliquer : « Elle se caractérise pas une toux bas-située, grasse, accompagnée de crachats. Chez l’enfant, elle est souvent la conséquence d’un rhume mal soigné ». Sans oublier l’incontournable grippe. Elle est caractérisée par des frissons, de la fièvre plus ou moins élevée, du mal de tête, une grande fatigue, des courbatures… « Le virus de la grippe est très contagieux. Il en existe de nombreuses versions, qui mutent et changent régulièrement », selon toujours le médecin.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.