Judo : L’Afrique en liesse à Mahamasina


Jacaranda

L’Algérie finit première du championnat.

Une grande première dans l’histoire du judo malgache que d’accueillir le sommet africain seniors hommes et damesau Palais des Sports de Mahamasina du 14 au 16 avril. Le clan malgache a relevé tous les défis en offrant aux pays participants une compétition de qualité.Les grands noms de cette discipline se sont donné rendez-vous en terre malgache pour ne citer que le président de la fédération internationale, Marius Vizer, du président de l’UAJ, Habib Sissoko, du président de l’ACNOA, Lassana Palenfo.

 188 judokas. 188 judokas de 22 pays ont donné le meilleur d’eux-mêmes lors des trois jours de compétition au Palais des Sports de Mahamasina. Une affluence record de pays et de participants ont été constatés. Il s’agit  del’Algérie, l’Angola, le Burundi, le Bénin, le Burkina-Faso, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la République Démocratique du Congo, l’Egypte,  la Gambie, la Guinée-Bissau, le Ghana, la Guinée, le Kenya, Madagascar, le Maroc, le Mali, le Mozambique, l’Ile Maurice, l’Afrique du Sud, le Sénégal, les Seychelles, le Togo et la Tunisie.

Ils ont dit :

Marius Vizer, président de l’IJF:« Le championnat d’Afrique en terre malgache était un succès. Un grand bravo pour l’équipe de Siteny Randrianasoloniaikod’avoirorganisé un bon championnat. C’est un honneur pour notre sport.On se donne rendez-vous aux Championnats du monde à Budapest du 23 août au 03 septembre ».

Habib Sissoko, président de l’UAJ : «On a été touché par l’hospitalité du peuple malgache.C’est une fierté pour mon équipe d’accueillir les nouveaux membres à ce premier championnat d’Afrique senior à Madagascar. Nous allons améliorer la gouvernance et rendre les compétitions attrayantes et performantes pour ce mandat ».

Siteny Randrianasoloniaiko, président de la FMJ : « Nous avons prouvé la capacité de Madagascar à organiser une telle compétition d’envergure internationale.Ce championnat a réussi à réunir une vingtaine de pays. Les férus de cette discipline de part le monde ont pu suivre les combats en live.  Nous remercions tous ceux qui ont contribué à l’organisation de ces Championnats d’Afrique, en premier lieu l’Etat à travers le ministère de la Jeunesse et  des Sports et Tafita. L’opérateur en téléphonie Telma avec le backbone national en fibre optique a permis aux férus de judo de se connecter et la diffusion de la rencontre en direct. Mass’in, l’Hôtel Ibis, A&C, Kudeta, Tecno, Royal Bingo, Eau Vice, Caisse d’Epargne de Madagascar, les journalistes, les artistes, les judokas et les supporteurs».

AbakarDjermah, le directeur sportif de l’UAJ fier de l’organisation africaine.(Photo fournie)

Abakar Djermah, Directeur sportif de l’UAJ

« C’est le meilleur Championnat d’Afrique auxquels j’ai pu assister »

Midi Madagasikara (M.M) :Comment vous avez trouvé l’organisation et le niveau de la compétition?

Abakar Djermah  (A.D) : « Je suis vraiment très satisfait de l’organisation du championnat d’Afrique seniors de judo par la fédération malgache de judo, l’œuvre humaine n’est jamais parfaite, mais, les responsables de la FMJ et le président Siteny Randrianasoloniaiko ont eu à organiser le meilleur Championnat d’Afrique de judo dans l’histoire des Championnats d’Afrique. Nous sommes fiers en tant qu’Africain de pouvoir réaliser une telle prouesse dans le domaine de l’organisation d’une compétition de judo en présence du Président de la Fédération Internationale de Judo (FIJ). À travers cette organisation, les autorités et le peuple malgache ont fait la fierté et honoré l’Afrique par cette organisation. Je voudrais remercier le Comité d’organisation malgache pour leurs sens de professionnalisme, leurs engagements, leurs dévouements et leurs sacrifices dans le travail bien fait, pour avoir pendant quatre jours successifs bravé le sommeil et la fatigue afin de réaliser le meilleur Championnat d’Afrique auquel j’ai pu assister. Je dis bravo et félicitations à tous ces hommes et femmes exceptionnelles qui ont contribué directement ou indirectement à cette fête du judo Africain à Madagascar ».

Midi Madagasikara (M.M) : Pour vous l’Afrique est-elle en mesure d’accueillir un championnat du monde ?

Abakar Djermah  (A.D) : « En me basant sur la prestation de la fédération malgache de judo (FMJ), je peux dire, oui l’Afrique est prête pour organiser un Championnat du monde de judo. Je ne suis pas le seul à l’affirmer, beaucoup de spécialistes de judo qui ont assisté au Championnat d’Afrique senior de Madagascar ont fait la remarque. Nous sommes aujourd’hui convaincus grâce à l’expérience malgache que l’Afrique peut prétendre à de grandes manifestations de judo sur le continent. En ma qualité de Directeur Sportif de l’Union Africaine de Judo, je peux vous assurer que la FMJ a tout mon soutien pour l’organisation d’un Grand prix ou d’un Championnat du monde de judo à Madagascar ». 

Le podium du Nage-No-Kata avec l’or et l’argent pour les Malgaches.

Une médaille d’or et deux d’argent pour Madagascar

Représentés dans toutes les catégories en kata et en combat individuel, les judokas malgaches n’ont pas démérité en remportant une médaille d’or et deux médailles d’argent. L’or malgache a été remporté par Rija Ratovona et Tarimy Rabemasoandro au Nage-No-Kata. Ony Rasamimanana et Zo Ranaivoson se sont emparés de la médaille d’argent. En Katame-No-Kata, le duo Arsène Randrianitovina-Henidera Rasolonirina s’est adjugé la seconde médaille d’argent derrière les Tunisiens, Trabelsi Ramzi – Trabelsi Ferid. En individuel, les combattants ont trébuché dans la finale de la médaille de bronze à l’image de Tatiana Andrianaivoravelona chez les moins de 48 kg et Daniella Nomenjanahary en moins de 63 kg. Madagascar a misé sur des jeunes combattants pour ce sommet continental qui a encore de l’avenir devant eux. Au classement des médailles, c’est l’Algérie qui arrive en tête devant l’Egypte et la Tunisie. 

Dossier réalisé par Tanjona H

Share This Post

Post Comment