Jeux de la Francophonie : Les artistes malgaches ont fait sensation !


Bmoi

Jacaranda

A Abidjan aux Jeux de la Francophonie, Madagascar a été représenté dans plusieurs concours culturels dont la danse de création et les Marionnettes géantes. Les artistes malgaches ont séduit le public, mais, le jury en a décidé autrement. Les talents des Malgaches sont reconnus par ses pairs de l’espace francophone et ont fait sensation.

Tahala Company séduit Abidjan. Même si le groupe n’a pas obtenu de médaille aux Jeux de la Francophonie, il a quand même reçu l’ovation du public. « Tahala Company » a séduit les spectateurs de la salle Kodori Ebouclé du Palais des Sports de Treichville, Abidjan à travers le spectacle « Tsingy ». La troupe de Zoé a transporté les spectateurs et téléspectateurs au fin fond du Tsingy de Bemaraha, un patrimoine mondial de l’UNESCO. « Il est injuste que Madagascar n’ait pas obtenu la médaille d’or au vu des prestations des autres groupes médaillés. Au-delà de l’histoire racontée, les Malgaches ont tout donné, du son, de la musique, une prestation scénique époustouflante » ont expliqué les spectateurs à la sortie de la salle. La Compagnie Tahala a vu le jour, il y a plus de 14 ans, en juillet 2003 à Antananarivo à l’initiative de Zoe Johnson Randrianjanaka et cinq autres personnes dont l’administrateur Misere Ambroise. L’association TAHALA a été créée en juillet 2003 qui a pour principaux objectifs de promouvoir le développement de l’art de la danse dans la région Atsinanana tout en tissant des liens de partenariat et/ou de coopération avec les institutions publiques ou privées. Leur expérience de danseurs et leur sens de la dérision donnent naissance à l’esprit piquant des spectacles de la compagnie.

La compagnie s’est fait connaitre lors de la rencontre chorégraphique Sanga devenue aujourd’hui « Danse l’Afrique danse ». En 2005, la compagnie a décidé de créer une école-centre de formation DIHY Mahavelona à Foulpointe. Cette année-là, Tahala Company a créé le Festival International « Mitsaka » à Toamasina. En 2008, la Compagnie a fait parler d’elle lors du festival I-Trotra. Leur spectacle « Temple Magique » remporte le Grand prix du jury. Un prix qui a conduit la troupe à Zoé dans une tournée nationale et dans la région Océan Indien. Tahala Company, à travers Zoé, est membre du Conseil International de danse (CID). Depuis son existence, Tahala Company, ne cesse de créer, des chorégraphies tel que « Sambo Fotsy», « Maso Fahatelo », « Anophel », « Randria », « Temple Magique » et de les présenter dans des différentes manifestations artistiques nationales (KARAJIA, ANKISOMA.) et internationales (Scène Nationale Théâtre Le Grand Bleu en 2004) « Danse l’Afrique danse » en 2008, Festival Maoré danse (Mayotte) en novembre 2010. Tahala Company a participé au concours « Danse l’Afrique Danse » à Tunis en 2008. Une rencontre chorégraphique de l’Afrique et de l’Océan Indien, organisée à l’époque par Culturesfrance (qui est devenu Institut Françaisactuellement) et Ness El Fen. En quête d’une notoriété internationale, Tahala Company a postulé pour le concours danse de création pour les Jeux de la Francophonie. Elle a été sélectionnée aux côtés de 24 autres compagnies issues du monde francophone. « Mon objectif est d’amener la troupe dans une nouvelle aventure. J’ai créé le spectacle Tsingy pour donner un aperçu aux spectateurs de la beauté et de la richesse de Madagascar » a fait savoir Zoé. Au départ, l’objectif de la compagnie était de figurer dans le Top 5 parmi les finalistes. Mission accomplie pour les Malgaches à Abidjan. Aujourd’hui, Tahala Company est reconnue dans le monde francophone à travers « Tsingy ».

La Compagnie Zolobe enflamme le public

La Compagnie Zolobe d’Antsiranana a participé aux Jeux de la Francophonie sur la scène du Canal aux bois à Treichville. Le spectacle raconte l’histoire d’un homme infidèle qui veut avoir deux femmes à la fois. Un spectacle à travers lequel les grandes marionnettes célèbres Monique et Jeannot ont émerveillé le public. Un spectacle tout en musique qui déclenche les premiers fous rires. Dans l’histoire, avec l’arrivée de Cléopâtre, Jeannot était séduit, mais, a été surpris par Monique. Il a fallu de longs moments de négociation pour que sa femme lui pardonne. Le public était conquis. Mais comme la danse de création, le jury en a décidé autrement au grand désespoir du public. D’autres compagnies qui n’ont même pas respecté le règlement du concours ont été médaillées. Pour rappel, la Compagnie Zolobe de Diégo participe pour la première fois aux Jeux de la Francophonie, si toutefois, elle est habituée au festival. Zolobe a été créée en 2002 regroupant une quinzaine de comédiens malgaches qui sont aussi musiciens, danseurs, clowns ou marionnettistes professionnels et amateurs. Les spectacles proposés associent le jeu des comédiens à la musique, à la danse, au chant, à la manipulation de marionnettes ou d’objets.

Dossier réalisé par Tanjona

Share This Post

Laisser un commentaire