Week-end Pascal à Antsirabe : Euphorie sur toute la ligne, une fête de toutes les couleurs



Jacaranda

Carnaval au soleil et Pâques au tison, dit-on. Mais encore une fois, le froid hivernal d’Antsirabe et ses crachins occasionnels n’ont pas eu raison durant le week-end pascal. Un public émerveillé par une ville transformée du coup en giga-discothèque, des podiums un peu partout et un parc enfant. L’aperçu illustre déjà que les festivités ont été pour tous les goûts, de toutes les couleurs et sans considération d’âges. La Rhumerie de l’Île Rouge a sorti la grosse artillerie pour occuper la moitié de l’Avenue de l’Indépendance avec ses podiums géants, 150 stands et une aire de jeu pour les petits. A vivre les trois jours de célébration, on commençait à croire au fameux dicton : « s’il y avait deux Pâques, il n’y aurait plus ni famine ni pauvreté ». Loin d’être un poisson d’avril, cap sur la capitale du Vakinankaratra…

 

Les églises pleines, une fête chrétienne avant tout

La résurrection du Christ, celui qui a vaincu la mort. Fête la plus importante du christianisme, Pâques rime surtout avec célébration religieuse. Dimanche, il a fallu deux entrées et ainsi deux séances pour la plupart des maisons de Dieu pour satisfaire les Chrétiens venus nombreux à la messe.

 

Comadis révèle son attachement pour Antsirabe

Si la capitale du Vakinankaratra est devenue une destination phare, et Pâques à Antsirabe une période culte, c’est en partie grâce au coup de magie de la Rhumerie de l’Île Rouge. L’entreprise l’a encore une fois prouvée en occupant la moitié de l’allée de l’Avenue de l’Indépendance à elle toute seule. La diversité des activités sur cette aire, allant des parcs pour enfant, des stands d’artisanat, des podiums et de bars a ravi le public. Tellement il y avait tout pour être heureux. « C’était d’ailleurs le concept et cela a réussi » a expliqué un responsable de Comadis. Artistes de renom, une centaine de stands, feu d’artifice, bar de qualité, carnaval etc., pourquoi autant d’investissement ? A cette question, notre interlocuteur de répondre que, la société a un attachement particulier pour Antsirabe : « Dans les années 70, à peine créée, Comadis a choisi le Vakinankaratra pour écouler ses premiers produits. Le courant a vite passé entre nous et le public de la région. Depuis, nous avons eu un attachement spécial pour Antsirabe et ses environs. Le fait d’organiser un spectacle grandiose toutes les Pâques est surtout une manière pour honorer et remercier les gens pour leur confiance en notre société depuis déjà presque un demi-siècle ». Pour cette édition 2018, Comadis a joué le grand jeu : « oui, nous avons utilisé une énergie incomparable pour préparer les festivités pascales à Antsirabe… une équipe spéciale s’y penche et cela leur a pris plusieurs mois ». Bref, la société ne laisse rien au hasard quand il s’agit de cet événement culte qu’est Pâque à Antsirabe.

Le barman Tex, maître absolu du cocktail

A la base il utilise du rhum, de la vodka et du whisky, ce sont d’ailleurs les trois lignes de produits de la Rhumerie de l’île rouge dont il est le barman officiel. Avec les mélanges dont lui seul détient les secrets, Tex est devenu maître du cocktail alcoolisé. Des gens font le va-et vient tellement son cocktail est magique.

D’importants bouchons comme à l’accoutumée

La ville devient d’un coup saturée et la circulation aussi. La logique est tout à fait naturelle et les embouteillages monstres sur le tout Antsirabe ne sont plus étrangers aux visiteurs. Les plus futés ont décidé de bien garer leur voiture ailleurs et font de la balade à pied. C’était d’ailleurs le plus judicieux des choix pour éviter tout désagrément lié à la circulation.

Les hôtels en mode « full »

Pâques est bien entendu une aubaine pour les hôteliers du Vakinankaratra. Sur place, tous les établissements du genre affichaient complets. Une galère pour ceux qui n’ont pas réservé leur chambre, surtout s’ils n’avaient pas de connaissance pour les héberger. Des jeunes aventuriers ne posent pas trop de problème là-dessus : ils font de leur voiture leur hôtel. Mais des familles ont dû rebrousser chemin faute d’hébergement. Les hôteliers expliquent que les réservations étaient déjà complètes, il y a un mois de cela.

Feu d’artifice à l’honneur du public

Les petits ont été particulièrement gâtés avec le feu d’artifice de Comadis. Dimanche, le silence a été observé à la première explosion suivie d’éclairs brillants, avant une totale euphorie. Pendant 45 minutes, les gens furent tout simplement émerveillés par le spectacle, presque identique à celle de la fête nationale.

 

Marion et Mage4 ont ouvert le bal au « Le Rêve »

Discothèque géant a-t-on dit, mais vu sous un autre angle, la fête pascale est aussi le spectacle des grosses pointures musicales. Samedi soir, Marion et Mage 4 ont annoncé le ton et ouvert le bal.

 

Elidiot et Black Nadia…

En passant par Elidiot et Black Nadia pendant le jour de Pâques, avec une ambiance électrique que le public a aimé.

 

…  et clôturé par Shyn et Lion Hill

Le premier est un « soulman » déjà connu et le second le chouchou de la génération actuelle. A eux deux, ils ont clôturé en beauté la fête lundi soir dans la même enceinte le Rêve, spécialement arrangé par Comadis.

 Réalisé par D.R


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.