Nosy-Be autrement !



Jacaranda

Nosy-Be, ce sont les belles plages de sable blanc typique de carte postale avec l’eau cristalline et de la mer turquoise, une vie de fête au rythme de la musique locale à Ambatoloaka, la découverte de ces îlots faisant le succès de Nosy-Be. Ce n’est pas pour rien que l’Ile au « parfum » a été élue plus belle île de l’Afrique. Ce sont également des ballades à cheval dans des circuits atypiques et des voyages inédits proposant de découvrir la faune et la flore de ce sanctuaire de la nature, mais aussi de découvrir la culture au quotidien des malgaches sakalava qui y vivent.

Ambaro ranch : Nosy-Be à cheval !
Découvrir Nosy Be de l’intérieur dans l’intimité des paysages et des lieux de vie dans un silence poétique, sans moteur avec parfois en bruits de fonds le gazouillement des oiseaux, le bruit des vagues et du vent, le tout au rythme d’un cheval? Oui, c’est possible, grâce à Ambaro ranch. Amoureux de la nature et de leur ville d’adoption, passionnés d’équitation et ayant la communication très facile, Laurent et Lucie ont décidé, il y a 11 ans, de partager leur passion dans cette ville de rêve qu’est Nosy-Be. « Quand nous sommes arrivés ici, on n’a découvert aucune activité équestre. Nous nous sommes donc lancés dans ce pari fou. Les débuts étaient assez difficiles mais on y a cru jusqu’au bout », dévoile Lucie. Aujourd’hui, ils font découvrir l’île aux parfums d’une manière tout à fait inédite. Une ballade très appréciée au milieu d’une nature surprenante! Une vraie communion avec la nature. « Contrairement à une balade en Europe où il faut respecter les allées et passer uniquement par les chemins équestres, le charme d’une balade à cheval à Nosy-Be demeure dans l’absence de limites. La seule chose est de respecter la priorité envers les zébus. » Pour ceux qui prévoient de passer un séjour à Nosy-be, un saut chez ce couple français est une expérience à vivre. Une fin de randonnée exceptionnelle avec montée à cru pour aller se baigner avec les chevaux dans l’océan. Puis le plaisir du bain des chevaux et les derniers galops sur la plage…que du bonheur !

Alefa : à la découverte de la « Grande terre » et des Sakalava en pirogue !
Exit la formule classique à cinq étoiles ! Joe Black a décidé de faire découvrir son île, celle où il a vécu pendant 30 ans, autrement… à bord d’une pirogue. L’aventure « Alefa », c’est effectivement une expérience unique en son genre par la découverte unique et authentique d’un univers préservé, loin du « tourisme fast food » où l’on part, sans destination précise et au rythme du vent. Une expérience qui s’apprécie les pieds dans le sable, la tête dans les étoiles, le nez au ras des nénuphars… Le tout à bord d’une pirogue et d’un boutre à voile. « Alefa, c’est partir en boutre ou en grande pirogue traditionnelle de voyage à la découverte de la ‘ Grande terre ‘ et des Sakalava. Nous faisons découvrir une région située entre Nosy Be et Majunga où, la mer représente la seule voie d’accès. C’est de bivouac en bivouac que nous emmenons nos aventuriers, vivre en harmonie avec les jours et les nuits, et respirer tranquillement un grand Madagascar méconnu.
Les aventures « Alefa ». Ce sont des voyages qui proposent d’explorer la faune et la flore de ce berceau des espèces endémiques, mais aussi de découvrir la culture au quotidien des malgaches sakalava qui y vivent. « Les camps sont montés en pleine brousse, au bord de plages désertes ou à côté de villages, et le couchage est de qualité sous tentes igloos tropicalisées. Cuisine au feu de bois, poissons frais, crustacés, légumes bios et volailles saines sont au menu de tous les jours. N’exigeant aucune prédisposition physique particulière, ces voyages proposent une immersion savoureuse dans une aventure douce, épicurienne, et complètement hors du temps ». Ce sont les plages désertes, les anses sauvages, des villages insoupçonnables, les mangroves, des forêts primaires, des estuaires mystérieux, des paysages grandioses… Alefa va partout où les autres ne vont pas. « Alefa, c’est effectivement emporter du riz, de l’huile, des oignons, de l’ail, des épices, une grande quantité de fruits et se nourrir par la chasse sous-marine, la pêche, la cueillette, et parfois la chasse terrestre. C’est au fil des jours et à son rythme, évoluer au cœur d’une culture dans un décor magnifique et hospitalier, encadré par un guide passionné et des marins compétents. C’est sous le soleil, à l’ombre d’un manguier ou à la lueur d’un feu de bois, se baigner dans une histoire très belle, et finalement très simple ». Alefa propose une approche unique en son genre, entre terre et mer, au plus près d’un très grand Madagascar qu’ils sont les seuls à faire visiter.

Nosy Iranja : un petit paradis au milieu de nulle part !
Environ 90 minutes en bateau de Nosy Be et puis, soudain, cette belle petite île au milieu de nulle part avec de belles plages de sable blanc typique de carte postale avec l’eau cristalline et de la mer turquoise où on croise parfois des grandes tortues, des dauphins, des raies et de beaux poissons tropicaux. Pas de téléphone ou si mais, rarement le réseau, pas de télévision, pas de foule bruyante. Seule la plage vaut tous les efforts pour y arriver. Essayez de voir le phare et vous saurez pourquoi … allez voir vos voisins. Si vous avez de la chance, les pêcheurs passent une bonne journée et attrapent toutes les spécialités que vous aimiez. Le Nosy Iranja est parfait pour un court séjour détendu pour s’évader. Idéal pour la plongée avec tuba et le repérage de bébés tortues.

Lokobe park : entre sport et découverte !
Nosy-Be, ce sont les belles plages de sable fin des Nosy Komba, Nosy Mitsio, Nosy Sakatia ou Nosy Tanikely, des soirées très show jusqu’au petit matin à Ambatoloaka, les glaces aux goûts inédits de Casa Mofo, les bières glacées de midi en ville… mais c’est également du sport dans le Lokobe Park. Ouvert au grand public depuis peu, Le Lokobe Park permet aux amoureux de la nature et les amoureux de sport d’allier, les deux à travers une visite tout en hauteur, dans le circuit « mitsinjo » entres autres. Les visiteurs pourront découvrir et apprécier cette zone forestière originelle s’étendant sur près de 600 ha qui abrite l’un des derniers habitats naturels de nombreuses espèces animales (à découvrir pour leur caractère endémique et leurs particularités). Arrivé tout en hauteur (sur 1 km d’altitude), on peut apprécier une vue panoramique exceptionnelle.
Dossier réalisé par Mahetsaka
photos : Ampelagie/Mat Li


Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.