Journée internationale de la Jeunesse



Jacaranda

L’Androy fin prête

Il y avait la mobilisation de toutes les autorités pour la préparation de la JIJ à Ambovombe.
Il y avait la mobilisation de toutes les autorités pour la préparation de la JIJ à Ambovombe.
Les jeunes du Grand sud seront à l’honneur du 10 au 12 août à Ambovombe.
Les jeunes du Grand sud seront à l’honneur du 10 au 12 août à Ambovombe.

Longtemps lésé, l’Androy sera cette année à l’honneur et deviendra la capitale de la jeunesse de l’Afrique de l’Est et Australe. La Journée Internationale de la Jeunesse 2018 sera célébrée à Ambovombe –Androy, le 12 août prochain avec comme thème « Espaces sécurisés pour les jeunes ».

Miser sur la jeunesse et son plein potentiel, c’est l’un des priorités du président de la République Hery Rajaonarimampianina dans le cadre de la vision « Fisandratana 2030 ». Pour la Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ) célébrée cette année à Ambovombe-Androy ce dimanche 12 août, le chef d’Etat sera présent sur place, ce qui témoigne de son engagement en faveur des jeunes. Célébrée depuis 2000, la JIJ est devenue le rendez-vous incontournable des jeunes, une grande occasion qui permet de renforcer les plaidoyers et de renouveler les engagements de tout un chacun en leur faveur. La JIJ est également l’opportunité d’attirer l’attention de toutes les parties prenantes, les dirigeants, les décideurs et obligataires sur les problématiques affectant la jeunesse ainsi que sur les différentes potentialités qu’elle regorge.

  • jeunes de cinq régions attendus

Organisée pour la première fois dans l’Androy, la JIJ 2018 attend la participation de 500 jeunes en provenance de cinq régions du grand Sud. Il s’agit d’Atsimo-Andrefana, d’Anosy, d’Ihorombe, de Menabe et d’Androy, hôte de la célébration régionale et nationale. Cette célébration sera une occasion de développer un dialogue et une concertation entre les représentants des jeunes des districts de Taolagnaro, Amboasary, Betroka, Tsihombe, Bekily, Beloha, Ambovombe, Toliara I, Toliara II, Ampanihy, Betioky, Morondava, Miandrivazo, Manja et Ihosy, suivant le thème de la journée « Espace sécurisé pour les jeunes », en vue de la promotion de la consolidation de la paix et le développement durable dans le Sud via centres de jeunes, de renforcer la solidarité des jeunes du Sud à travers des activités de loisirs et des animations sportives.

 

Espaces sécurisés pour les jeunes

Le ministère de la Jeunesse et des Sports et l’UNPFA œuvrent ensemble pour l’amélioration des conditions des jeunes. Ces infrastructures contribueront à l’éducation et à l’encadrement des jeunes.
Le ministère de la Jeunesse et des Sports et l’UNPFA œuvrent ensemble pour l’amélioration des conditions des jeunes. Ces infrastructures contribueront à l’éducation et à l’encadrement des jeunes.

C’est le thème de la célébration internationale. C’est dans cette optique que la ville d’Ambovombe a été choisie pour abriter la célébration nationale et régionale. La nouvelle maison des jeunes et de l’Emploi sera inaugurée à cette occasion par le président de la République Hery Rajaonarimampianina, et la directrice Régionale de l’UNFPA pour l’Afrique de l’Est et Australe, Dr Julitta Onabanjo. « Espaces sécurisés pour les jeunes », ce thème renferme une grande signification en matière d’intervention auprès des jeunes à commencer par le renforcement de leur capacité et engagement. Face aux inégalités sociales, aux problèmes psycho-socio-économique auxquels ils font face, les jeunes d’aujourd’hui sont désorientés et  manquent de repère. A cela s’ajoute la nouvelle dimension offerte par les nouvelles technologies. De nos jours, les espaces des jeunes sont indéniablement divisés entre le monde physique et virtuel.  Les jeunes ont des besoins expressifs quant à leur accès aux services répondant à leurs propres besoins fondamentaux relatifs à la jouissance de leurs droits. Ainsi, chaque « Espaces sécurisés pour les jeunes » modèle se veut être l’endroit où l’on détruira les barrières, les jugements, et les violences sous toutes ses formes. Chaque structure pour les jeunes devrait être un espace où ils peuvent exercer leurs talents, démontrer leurs savoir-faire, utiliser leur potentiel et innovation. Là où les jeunes peuvent tirer profit des ressources utiles pour leur épanouissement.

 

Vue de l’extérieur de la maison des jeunes et de l’emploi d’Ambovombe. MJE est une référence au pays et dans la région de l’Afrique-Australe.
Vue de l’extérieur de la maison des jeunes et de l’emploi d’Ambovombe. MJE est une référence au pays et dans la région de l’Afrique-Australe.

Une maison des jeunes et de l’emploi de référence

 

Une grande première. La maison des jeunes d’Ambovombe jouit d’un grand privilège, celui d’être la toute première Maison des jeunes, de l’Emploi/Entrepreneuriat au pays. C’est une référence non seulement au niveau régional, mais aussi, sur le plan régional. En janvier 2017, l’UNFPA a constaté le dynamisme mené auprès de la maison des jeunes avec la disponibilité d’un coin santé de la reproduction, et la forte affluence des jeunes dans la grande salle. Face à ce constat, l’UNFPA a décidé d’appuyer la transformation de cette MJE de l’époque en une maison des jeunes modèles. Grace à la collaboration entre l’UNFPA et le MJS, des travaux d’aménagement, d’embellissement et d’équipement dans les différentes salles réaménagées ont été effectués. Actuellement, la maison des jeunes dispose d’une salle de formation en petit métier avec un espace Entrepreneuriat/Emploi (E/E), afin de promouvoir la culture entrepreneuriale chez les jeunes. Ce qui incite les jeunes à se lancer en affaire et à créer leur propre emploi. Elle est dotée  d’une bibliothèque qui facilite l’accès à l’information, au savoir et à la culture. C’est l’endroit idéal où les jeunes peuvent se ressourcer, apprendre, étudier/réviser leurs cours, mener des recherches ou encore former de nouvelles idées et perspectives innovantes. A cette ère de la nouvelle technique, la MJE d’Ambovombe se caractérise par l’existence d’un centre d’accès à internet et à l’informatique. 12 ordinateurs vont constituer le parc informatique du C@net. Comme, les jeunes d’Androy ont du talent remarquable quand il s’agit de la danse ou de la chanson. Ainsi, une salle de musique et de karaoke a été aménagée avec une dotation en instruments de musique complets et d’un écran de projection. Il y a également une salle de projection et de sensibilisation, le coin santé des jeunes, une salle de réunion et sans oublier l’espace loisirs où on peut jouer au billard, au baby-foot, au tennis de table, en danse et en jeux d’échecs.

 

Le ministre, Tsihoara Faratiana visitant le Stade d’Ampasimasay à Fort-Dauphin.
Le ministre, Tsihoara Faratiana visitant le Stade d’Ampasimasay à Fort-Dauphin.

Une visite rassurante dans l’Androy et l’Anosy

La semaine dernière, une forte équipe dirigée par le ministre, Tsihoara Faratiana a effectué une visite dans l’Androy et l’Anosy. Un déplacement qui a rassuré l’équipe locale et a permis au ministre, l’enfant du pays, de constater de visu l’avancée des préparatifs. Le locataire de la Place Goulette à Ambohijatovo a visité les sites d’hébergement, de la nouvelle maison des jeunes et de l’emploi et bien d’autres sites. Le ministre et son staff ont été accompagnés par le représentant de l’UNFPA, Serge Bounda lors de cette descente à Ambovombe. « Nous sommes prêts pour la célébration de la JIJ qui va s’étaler du 10 au 12 août. La jeunesse sera à l’honneur et nous allons œuvrer ensemble pour leur offrir un meilleur avenir », a fait savoir le ministre de la Jeunesse et des Sports. De passage à Fort-Dauphin, il a pu constater l’état délabré du stade d’Ampasimasay. En tant que numéro Un du sport malgache, il va laisser des traces et œuvrer pour cette partie du pays, dont il est originaire. Le ministre s’est également rendu à Amboasary. C’était le rendez-vous « en terre connue et conquise » pour Tsihoara Faratiana.  

Dossier réalisé par T.H

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.