L’Afrique s’engage pour la paix



Jacaranda

Dans l’environnement mondial actuel marqué par la violence à long terme y compris le terrorisme et les conflits  interethniques et religieux, le monde cherche à résoudre les conflits par une approche à long terme de la paix et de la stabilité.   Chaque fois que nous regardons la télévision ou en lisant les journaux, nous voyons la violence, la souffrance et l’injustice se produire sur notre planète. L’Afrique a réellement besoin de paix.

La signature du mémorandum entre l’HWPL et le PAP.

Des acteurs politiques, des anciens présidents, des chefs de Justice, des journalistes et des jeunes sont réunis actuellement en Afrique pour parler de la paix. Une question qui préoccupe actuellement le monde. Une réunion internationale sera organisée ce jour au Hilton Hôtel, Sandton, Afrique du Sud. Jean Max Rakotomamonjy, le président de l’Assemblée nationale est l’un des invités de marque de ce grand rassemblement continental.

Le parlement panafricain et HWPL, main dans la main

Une signature du protocole d’accord a été signée, hier, entre le parlement panafricain représenté par son président, Roger Nkodo et du chairman du HWPL, Man Hee Lee, au siège de cette institution à Johannesburg, Afrique du Sud. Un protocole d’accord qui marquera le point de départ de la

Les députés africains avec les leaders du HWPL, IPYG, IWPG.

collaboration entre les deux parties pour atteindre  des objectifs sur la promotion de la paix.  Lors de la session d’octobre le parlement

panafricain va se consacrer  au caucus   des jeunes et des femmes.

Man Hee Lee, le messager de la paix

C’est l’invité de marque du sommet des leaders africains sur la paix.  Man Hee Lee, le chairman de “Heavenly Culture”, “World Peace Restoration of Light” (HWPL) a foulé le sol sud-africain, hier, très tôt. Âgé de 88 ans, le fondateur et chef spirituel d’un mouvement œuvrant pour une réunification pacifique des deux Corées a fasciné et inspiré beaucoup de ceux qui l’ont rencontré. Il a parcouru le monde d’Asie en Amérique en passant par l’Europe pour arriver en Afrique. Dans sa tournée, il ne cesse de partager sa vision pour un monde meilleur. Il a fait le travail de proclamer en Occident ce qui a été accompli en Orient. Il a reçu des traités de paix signés par d’anciens présidents et de présidents actuels, de juges en chef, de chanceliers universitaires, de divers dirigeants d’organisations et de divers chefs religieux. Il a proclamé « La déclaration de paix et de cessation de guerre » pour la première fois dans l’histoire le 14 mars 2016. Il n’est autre que M. Man Hee Lee, président de, la plus grande ONG de paix au monde. Le président Lee, qui a commencé son travail de paix en mai 2013 en proclamant la « Déclaration de la paix mondiale », une plate-forme connue pour ses pratiques de paix dans le monde entier. Man Hee Lee a participé à la guerre de Corée. «Je me suis battu en tant que combattant de première ligne. Les mots ne peuvent pas décrire les horreurs de la guerre. Les balles ont coulé comme de la pluie. Les sons des avions de combat et des bombes ont secoué votre cœur. Seuls les jeunes auraient pu supporter cela. Après la

L’arrivée de la délégation coréenne hier.

guerre, la moitié de la population était partie. Dans certains villages, seuls quelques-uns ont survécu. Il y avait beaucoup d’étudiants parmi les soldats. Ces jeunes étudiants sont morts au front. Plutôt que de prendre la paix pour acquise, nous sommes les seuls à mettre un terme à la guerre pour protéger l’humanité et notre planète et laisser la paix comme héritage aux générations futures ».  HWPL est une organisation privée et non gouvernementale (ONG) dont l’objectif est de parvenir à la paix mondiale et à la cessation de la guerre. Sous HWPL se trouvent le Groupe international des femmes pour la paix (IWPG) et le Groupe international des jeunes pour la paix (IPYG). HWPL, est affilé au ministère des Affaires  étrangères de la Corée du Sud, au sein du département des Nations  unies.

Le président du PAP, Roger Nkodo.
Ils ont dit                                 

Roger Nkodo, président du Parlement Panafricain : « L’Afrique est en quête de démocratie et de stabilité. Nous allons profiter de votre expertise en matière de promotion de la paix surtout pour la jeunesse qui compose les 75% de la population du continent. L’Afrique est riche mais pourtant sa population est pauvre. Tous les citoyens du monde entier devraient être le message de la paix. Nous allons faire de l’Afrique un continent de paix, de sécurité et de stabilité ».

Lee Man Hee, Chairman of HWPL : « Toutes les organisations du monde entier tiennent à cœur cette cause. Toute la politique devrait s’unir pour avoir un monde sans guerre pour avoir une paix durable pour la nouvelle

Le “chairman of HWPL”.

génération. Lors de ma 28e mission au siège des Nations  unies, 145 ambassadeurs du monde et des hauts dignitaires étaient réunis. Ils sont convaincus de l’importance de mettre terme aux guerres et conflits car personne ne veut la guerre. Tous les acteurs politiques doivent inciter et

favoriser cette initiative pour le bien de la future génération ».

Chung Young min, « General Director », IPYG, HQ : « Notre mouvement œuvre pour la paix dans  120 pays dont 28 africains avec 200 organisations. 75 % de la population sont des jeunes, ils sont l’avenir du continent. En Afrique, il y a le manque d’emplois avec les crises économiques et politiques. La paix est le socle du développement économique, source de création d’emplois et de ressources. Il faut que les jeunes jouent leur rôle et  réunissent  leur voix pour inviter les dirigeants à être des acteurs et des promoteurs de la paix ».

Yoon Hyun Sook, « chairwoman of IWPG » : « L’Afrique est riche en culture et en ressources naturelles. La guerre a connu la guerre en 1950. Malgré la guerre, la Corée a su se développer facilement. C’est grâce au pouvoir de l’éducation et surtout celle liée à la paix. Nous lançons un appel à vous parlementaires de transmettre le message à vos présidents respectifs pour que la paix prévale et  permette à l’Humanité de survivre ».

Le président Jean Max Rakotomamonjy avec le chairman HWPL.

Jean Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée  nationale : « Actuellement, la paix est plus qu’importante surtout face à la situation qui prévaut dans le monde. Vous les jeunes, vous êtes les messagers de la paix. Le monde a besoin de la paix y compris Madagascar. Le document sur la déclaration de paix et cessation de guerre (DPCW) a été déjà présenté à l’Assemblée  nationale. Tous les députés étaient favorables à cette loi. Pour qu’elle ait une valeur juridique, il faut respecter les démarches pour les deux institutions. Pour que la paix puisse régner réellement, il faut inculquer cette valeur aux enfants dès le plus jeune âge et à l’école. Nous devons transformer en action, les paroles. Je suis membre du conseil consultatif de la paix au sein du HWPL pour le compte de l’Afrique. Non seulement, je serai l’ambassadeur pour Madagascar, mais, pour l’Afrique pour la promotion de la paix. Et en cette période électorale, je pense que les journalistes jouent un rôle essentiel dans la promotion de la paix. Comme, ils sont des faiseurs d’opinions, il faut que les journalistes de n’importe quel camp

La délégation malgache en Afrique du Sud.

rapportent les vrais faits non pas pour inciter les gens à la haine et de déformer les informations. On sait tous que la paix est très fragile à Madagascar, les journalistes devront éduquer les gens au respect du « fihavanana ». Je lance à un appel à tous les politiciens d’accepter le verdict des urnes peu importe les résultats. Ce pour préserver la paix et la stabilité au pays ».

Dossier réalisé par Tanjona HARIJAONA (Afrique du Sud).

 

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. · Edit

    la paix mondiale….une utopie…comme le gouvernement mondial…la guerre, c’est l’oxygène de l’économie…

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.