Hangzhou, le joyau touristique de la Chine



Jacaranda

Le lac de l’Ouest.
Une des meilleures boutiques de thé vert du marché traditionnel.
Le musée d’Art de Hangzhou.
Les croisières sur le lac de l’Ouest font toujours le plein.

Les gens viennent en famille ou en amoureux visiter le lac, surtout le week-end.
La cérémonie du thé dans un luxueux hôtel cinq étoiles, le V+, aux influences nippones, pleinement assumées.
Une jeune femme pose en tenue traditionnelle au bord du lac.

Des poètes d’une dynastie de la Chine antique, la dynastie Tang disait : « Au ciel, il y a le paradis et sur terre il y a Hangzhou. » La ville sous-provinciale de Hangzhou, dans la province du Zhejiang compte parmi les plus belles villes de l’Empire du milieu. « Hotspot » touristique local, elle jouit également d’une renommée internationale, notamment pour son Lac de l’Ouest. Lors d’un voyage de presse, il y a quatre mois, nous avons eu l’opportunité de le constater de visu. Nous avons été conquis !

Hangzhou, ville sous-provinciale du Zhejiang se trouve à 200 km au sud-ouest de Shanghai, à qui elle est directement reliée par voie ferroviaire. Jadis capitale de la Chine, sous la dynastie Song du Sud, la ville a été rendue célèbre pour sa beauté, son exotisme, la clémence de son climat et sa douceur de vivre. La meilleure saison, comme partout en Chine d’ailleurs, est le printemps. Quelle douceur et quelle volupté ! Sur le plan socio- économique, Hangzhou figure également parmi les villes les plus développées de la Chine, avec une population majoritairement urbaine (plus de 70%), au niveau de vie élevé et un marché artisanal et touristique prospère. Hangzhou, c’est aussi la capitale du thé vert et de la soie pour la Chine. Il ne s’agit pas de la soie et du thé vert que l’on trouve au « Marché de la Soie » ou encore le « Marché des Perles » de Beijing, mais carrément les meilleurs de tout l’Empire. Et ça, ce sont les Chinois eux-mêmes qui le confient. Elaborés dans la plus pure tradition séculaire, le thé vert et la soie de Hangzhou sont raffinés et…relativement chers, mais ils valent largement le prix.

Epicurisme, luxe et tradition. Par ailleurs, il convient de noter le caractère, en général, de la population : épicurienne, festive, joviale et apte à vivre dans un milieu interculturel. Les natifs de Hangzhou sont des bons vivants ! Avec la nature, les conditions climatiques et le niveau de vie qui s’y prêtent, il est difficile de penser qu’il en aurait pu être autrement. Dans l’Antiquité, la ville ancienne fut construite au bord du fameux lac de l’Ouest, un patrimoine architectural et naturel qui attire plus de 250 millions de touristes par mois, selon Tao, un guide local et francophone qui nous a accompagnés sur place. Les vestiges de cette ville ancienne sont encore préservés actuellement aux alentours du lac. Les bambouseraies en hauteur de la ville et les hôtels à la fois luxueux et pittoresques qui s’y nichent, le temple bouddhiste, le marché traditionnel et artisanal avec ses échoppes de luxe, invitent au dépaysement total dans un endroit à part, où le temps semble s’être arrêté et où un parfum voluptueux et exotique de jasmin, d’osmanthus et de bambou embaument l’air. On raconte même que l’ancien président américain Barack Obama y aurait déjà séjourné. Outre le thé vert et la soie en tête de liste, les autres arts traditionnels chinois s’offrent également à la découverte dans cette ancienne ville, désormais devenu quartier pittoresque : la céramique, la calligraphie, ou encore la gastronomie.

Le lac de l’Ouest. souvent comparé au paradis dans la culture chinoise, le lac de l’Ouest de Hangzhou est nationalement reconnu et célébré par sa beauté, depuis l’ Antiquité jusqu’à maintenant. Tous les mois, au moins 250 millions de touristes, chinois pour la plupart font le déplacement pour une croisière et un circuit touristique aux bords du lac de l’ouest. Mythique, le site offre également une dizaine de panoramas d’une beauté à couper le souffle, pour ne citer que le coucher du soleil sur la pagode Leifeng. Les Chinois viennent en amoureux, en famille, entre amis, etc. juste pour apprécier le dépaysement et le charme unique de ce site touristique. Le lac est entouré d’une végétation luxuriante et de magnifiques jardins floraux où fleur d’osmanthus, jasmin, lotus, bambous et autres plantes exotiques se disputent la vedette. En son sein, le site abrite également un temple bouddhiste et un musée d’art, mêlant le contemporain au traditionnel. Un havre de paix, au sens propre du terme, avec en bonus, tout le folklore détonnant et varié que permet la diversité culturelle chinoise. Même Marco Polo qui s’y est rendu fin XIIIe  siècle, l’a qualifiée de « plus noble des villes, la ville du paradis ».Le site fut inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO le 24 juin 2011. Auparavant, ce fut un étang  lié au fleuve Qiantang et fut ensuite transformé en lac sous la dynastie Song.

Dossier réalisé par Luz Razafimbelo

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.