Équipementier sportif malgache : Nino entend se frayer une place au soleil !

Jacaranda
Le DG de Nino Design International avec ses enfants dont son fils qui porte le prénom de Nino.

Nino ne prétend pas concurrencer Nike ou Adidas dans le domaine de l’équipementier sportif d’autant plus que son rayon se limite aux maillots et tous les accessoires nécessaires pour équiper un footballeur. Du “vita gasy” qui commence à être apprécié par des clubs malgaches après avoir été un choix prioritaire de nombreuses équipes réunionnaises, preuve que la société dirigée par Jocelyn Razafimamonjy peut s’aligner avec les grandes marques pour peu qu’elle y mette tout son amour et le sérieux de son personnel exclusivement malgache.

Notre dossier du jour revient sur le succès de cette nouvelle marque qui ne souffre aucunement de la comparaison avec Adidas, Nike et même Under Armor. Enfin toute proportion gardée, car si la qualité est là, le plus de Nino, c’est de confier les travaux à des gens du terroir qui apportent cette touche bien malgache.

Un début laborieux 

Nino a dû souquer dur avant d’arriver à cette place qui est aujourd’hui la sienne. C’est-à-dire à un moment où les footballeurs sont fiers d’afficher la marque. Celle de la nouvelle génération comme son DG affiche à chaque manifestation. Autant le dire, Jocelyn Razafimamonjy a dû batailler ferme en créant d’abord en 2013 sa première société du nom de Multipub Graphix qui comme son nom l’indique, font des publicités sur différents supports. Il a passé deux années à peaufiner sa technique et enfin se dire pourquoi il n’irait pas jusqu’à intégrer le petit monde des équipementiers sportifs.

Le responsable du matériel de flocage.

Comme l’appétit est venu en mangeant, il a ensuite créé Nino Design International qui a fait ses débuts en équipant les clubs réunionnais et ce que cela exige de  qualité, mais surtout un net avantage du point de vue qualité-prix. Du coup, les équipes réunionnaises ont adopté la fameuse marque Nino.

Cela avait commencé par Sainte Marie puis la Jeunesse Sportive Saint-Pierroise, Capricorne, Ligne Paradis, la Saint-Pauloise puis Petite Ile.

Autant de bonnes publicités qui ont fini par arriver à Madagascar avec comme pionnier la CNaPS Sport quand elle partait pour la Ligue de champions en Afrique.

Un très bon début en fait pour Jocelyn Razafimamonjy qui affirme cependant que le partenariat qui le lie aux clubs malgaches est plus un arrangement patriotique qu’un vrai business.

La salle de couture.

C’est d’ailleurs avec cette mentalité que Nino a pu frapper à la porte de la Fédération Malgache de Football pour devenir son équipementier officiel.

“Non seulement ses produits sont de qualité, mais ils coûtent moins cher”, confie l’ancien président Doda Andriamiasasoa qui avoue préférer de loin cette marque plutôt qu’une autre marque étrangère, car avec cette manie des Barea de faire des échanges de maillot, cela arrange la FMF d’avoir une Nino au lieu d’un maillot à 140.000 ariary.

Quand on précise qu’un maillot Nino n’a rien à envier avec celui confectionné aux Etats-Unis ou en Europe, on comprend aujourd’hui pourquoi les clubs malgaches s’arrachent ces produits bien de chez nous.

Après les Barea et la CNaPS Sport en effet, d’autres équipes arborent la marque Nino avec JET Mada, le FC Disciples, le FC Vakinankaratra, le Menabe Beach Soccer, l’ASCUM Mahajanga, Tsaramandroso Formation, Tia Kitra et l’AS Adema qui vient de signer son contrat au cours de la journée d’hier.

La salle de contrôle de qualité.

La renommée de Nino a vite franchi nos frontières. Le temps pour Jocelyn Razafimamonjy d’exposer au cours des Rencontres Nationales Sportives (RNS) en France et regroupant la dispora malgache en Europe.

Et après deux essais concluants en 2016 et 2017, Nino est devenu le sponsor officiel des 43èmes RNS en 2017 à Lyon. Une consécration pour Jocelyn Razafimamonjy, car outre le fait que nos expatriés apprécient la marque, ils ont fait la publicité tout autour à tel point que les commandes s’étalent à quatre clubs français, mais aussi à l’association “Gasy de Toulouse”.

Autant de réussite qui oblige Jocelyn Razafimamonjy à aller de l’avant. Notamment en allant jusqu’en Chine, en Inde et à l’île Maurice pour s’approvisionner en tissus bien évidemment de qualité.

Le reste appartient au savoir faire de son personnel dans les deux ateliers à Ambanidia et à Tsimbazaza.

Sa notoriété aidant, Nino a aussi choisi de faire des bonnes actions notamment quand elle décidé d’équiper les membres de CECI Foot regroupant des aveugles et qui ont récemment tenu un atelier à Andraharo sous la direction de l’expert réunionnais David Hoareau. Une suite logique des amitiés qui lient Jocelyn Razafimamonjy à Thomas Fontaine, le parrain de CECI Foot.

Une action qui montre combien ce jeune père de famille de trois enfants qui a donné le nom de sa marque à son fils, sait se montrer très généreux.

“J’ai peu de marge avec les clubs malgaches, mais c’est ma manière à moi de contribuer au développement du football”, conclue celui qui a créé son propre club de football, le FC Galactic qui avait, un moment, joué dans le championnat d’Analamanga de la 1ère division.

Dossier réalisé par Clément RABARY

Telma Fibre Vibe

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Nike et Adidas eux sponsorisent les clubs pour se faire de la pub. Ils paient pour que les nations acceptent de vêtir leurs internationaux des maillots conçus par les équipementiers. Il appartient aux bareas de hausser la barre (notamment en gagnant des titres) pour pouvoir les attirer et augmenter les enchères. Et quand viendra ce moment, il faut que Nino propose une offre plus avantageuse pour être retenu.
    Et un petit mot aux amateurs de football malgache, achetez le maillot de notre équipe nationale, nous aussi avons des responsabilités à assumer.

  2. Banjour vous-etre situe ou? J’suis conpletement interéset par votre ouvrage mais j’suis eleve en clesse de 2ndec

    Mercie de me repondre d’avence

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.