Tinoka Roberto : « L’Etat poursuit son engagement à soutenir les sportifs »

Jacaranda

Par rapport à l’engagement présidentiel de faire du sport une priorité, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Tinoka Roberto est présent à Rabat aux 12es Jeux Africains aux côtés des athlètes malgaches engagés. D’un niveau plus supérieur que les Jeux des Iles, les jeux africains constituent une étape importante pour les athlètes en quête d’une qualification olympique. Le numéro un du sport malgache nous livre ses impressions. Interview.

MIDI : On vous voit un peu partout ces derniers. Que signifie votre présence aux côtés des athlètes ?

Tinoka Roberto (T.R) : « L’Etat essaie à tout prix de rapprocher et de soutenir les sportifs malgaches engagés aux compétitions internationales. On connaît tous les niveaux de ces jeux africains par rapport aux Jeux des Iles qu’on vient de disputer. Plusieurs sportifs africains habitués des championnats du monde et des Jeux Olympiques sont présents ici en quête d’une qualification pour Tokyo 2020. Nous sommes en période de relance et d’affutage des armes pour nos athlètes. Il est temps de raviver le talent de nos sportifs et de les aider à atteindre leur objectif. Nul n’ignore que la préparation de la relève est primordiale et nous allons travailler dans ce sens car en sport il n’y a pas de miracle. Plus tu es préparé, on peut s’attendre à de bons résultats. Ici au Maroc, les résultats des basketteurs qui ont arraché leur qualification pour les quarts de finale sont satisfaisants. Nos valeurs sûres sont surtout les haltérophiles dont nombreux sont des champions d’Afrique en titre ».

MIDI : D’habitude, une fois les compétitions finies, l’Etat s’éclipse. Est-ce que athlètes peuvent espérer la continuité de leur prise en main ? 

T.R : « On peut dire que nos athlètes ont entamé une belle préparation. Avant et pendant les Jeux des Iles, sitôt de retour de ces rendez-vous indianocéaniques, ils ont repris les entraînements et surtout la grande majorité d’entre eux ont été médaillés à l’Ile Maurice. L’Etat poursuit son engagement à soutenir les athlètes même si les compétitions se sont enchaînées ces derniers temps. Et pour continuer sur cette lancée, le projet « sport-études » sera mise en place réellement, ce pour permettre aux athlètes d’étudier et de se préparer convenablement. Nous allons mettre en cela ».

MIDI : Dans deux semaines, Madagascar sera l’hôte de la conférence de la mise en œuvre du plan de Kazan ?

T.R : « Oui, nous accueillerons les ministres et les haut dignitaires du sport du continent du 8 au 10 septembre à Antananarivo. J’ai profité de mon séjour ici en terre marocaine pour discuter avec mes homologues du continent. La ministre sud-africaine de la Jeunesse et des Sports a confirmé sa participation à cette réunion ministérielle ».

Dossier réalisé par TANJONA DEVAUX (MAROC)

Telma Fibre Vibe

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. La pétanque malgache est aux bords de l’asphyxie. Est ce que le ministère est au courant ?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.