Tabagisme : La lutte est loin d’être gagnée

Jacaranda

La consommation de tabac touche beaucoup de jeunes à Madagascar. Ces dernières années, on a même l’impression que c’est devenu un phénomène de mode. Et pourtant, les consommateurs sont conscients des effets néfastes du tabagisme sur la santé, une information qui ne les freine pas pour l’instant.

Définition du tabagisme. Le tabagisme est selon la définition médicale une toxicomanie, résultat de l’accoutumance ou la dépendance au tabac sous toutes ses formes : cigarettes, tabac à pipe, tabac à chiquer et bien d’autres encore. Mais malade ou pas, le tabagisme aussi désigne le fait de consommer du tabac. Pour en revenir au tabagisme en tant qu’intoxication, l’agent responsable de cette addiction serait la nicotine. Et fumer une cigarette entraînerait une plus forte dépendance comparée à l’héroïne, la cocaïne ou encore l’alcool. La raison en est simple, la nicotine arrive en moins de dix secondes au cerveau car la fumée est acheminée directement des poumons au cerveau à travers les artères.

La fréquence de consommation des fumeurs. Si au départ, lorsqu’on commence à fumer, on se contente d’une à trois tiges de cigarettes par jour, à force d’en consommer, le nombre de cigarettes fumées au quotidien va augmenter de plus en plus. Ainsi, certains fumeurs arrivent à un moment donné de leur vie à fumer une vingtaine de cigarettes par jour. Toutefois, les fumeurs occasionnels arrivent à s’en tenir à une cigarette par jour ou à quelques tiges pour les occasions spéciales, lors des soirées par exemple. Or, ne consommer qu’une seule cigarette par jour ne signifie en rien que la personne est à l’abri d’une maladie cardiovasculaire. Les petits fumeurs s’exposent aux nombreuses maladies liées à la consommation de tabac au même titre que les gros fumeurs.

Madagascar et le tabac. Le tabac poussait sur la Grande Île depuis des lustres, plus exactement bien avant 1662 selon Le journal d’agriculture traditionnelle et de botanique appliquée, publié en 1924. Aujourd’hui, c’est une toute autre histoire avec la vulgarisation de la consommation des cigarettes  durant les précédentes années, notamment après la guerre. Beaucoup de fumeurs ont du mal à arrêter de fumer, et l’image « cool et rebelle » à laquelle la cigarette renvoyait autrefois attire encore de nombreuses personnes ; poussant certains à devenir fumeurs. Or, les maladies liées au tabac coûtent 491 milliards d’Ariary par an à l’économie malgache selon les Nations Unies. Un chiffre exceptionnel puisque cela représente 1,4% du produit intérieur brut. Et toujours d’après les Nations Unies, ces coûts sont calculés sur la base des dépenses de santé et aux pertes de productivité dues à la mortalité prématurée, aux incapacités et aux pauses cigarette. L’usage du tabac fait en moyenne 8300 vies perdues par an à Madagascar.

D’un autre côté, il ne faut pas oublier que Madagascar a fait beaucoup de progrès dans la lutte antitabac même si des renforcements sont nécessaires. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les Nations Unies ont présenté un rapport d’étude sur les coûts sanitaires et économiques de l’usage du tabac à Madagascar, au Carlton Anosy le mois dernier. Cette étude dit que la lutte antitabac est extrêmement rentable et que le renforcement des efforts de lutte antitabac dans le pays permettrait de sauver environ 30 400 vies sur 15 ans. Ainsi, si les mesures recommandées sont appliquées : taxes sur le tabac, interdiction de fumer dans les lieux publics, adoption d’emballage neutre, campagnes médiatiques contre le tabagisme ; permettraient d’éviter 1200 milliards d’Ariary de coûts de santé et de pertes économiques d’ici 2033.

Le tabagisme dans le monde. Pendant ces dernières années, on recense plus de 1 milliard de fumeurs de tabac dans le monde. Et ce qui est marquant, c’est que si le nombre de fumeurs baisse progressivement dans les pays développés, c’est le contraire qu’on trouve dans les pays en développement où le nombre de fumeurs augmente de 3,4% par an. Un phénomène qui résulte peut-être d’une lutte antitabac plus faible dans les pays en développement.

Les maladies liées au tabagisme. La consommation de tabac entraîne de nombreuses maladies, une information qui est déjà dans la tête d’une grande partie de la population. Le tabagisme est par exemple à l’origine de plus de 21 maladies chroniques : accident vasculaire cérébral (AVC), perte de la vue, dégénérescence maculaire liée à l’âge, cataracte, parodontite, pneumonie, tuberculose, asthme, maladie pulmonaire obstructive chronique, maladie coronarienne, anévrisme de l’aorte thoracique, maladie artérielle périphérique, athérosclérose, diabète, accélération de la ménopause, dysfonction érectile, grossesse extra-utérine, malformation de naissance, polyarthrite rhumatoïde, fracture du col du fémur ou encore la déficience immunitaire. Mais cette liste n’est pas exhaustive, les maladies qui peuvent survenir suite au tabagisme sont encore très nombreuses.

Enfin, il convient de rappeler que la Journée mondiale sans tabac est célébrée le 31 mai de chaque année depuis 1988 sous l’égide de l’OMS (Organisation mondiale de la santé).

Anja RANDRIAMAHEFA

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Moi personnellement qui ne fume pas ni mon entourage je préfère sensibilisé dès leur plus jeune âge .a l école par exemple et aider les autres fumeurs d arrêter .et soigner qui sont déjà malades .peut-être ils ont pas était assez formé les conséquences du tabac.

  2. Rien d’étonnant qu’il y ait beaucoup de monde qui en fume, ce n’est qu’une facette de l’emprise de satan qui oblige ses disciples à se suicider d’une manière ou d’une autre !!! Mais rien n’oblige ceux qui sont au pouvoir de prohiber cette exécrable produit de manière radical ou, au moins, le taxé à 10 000% et refuser de prendre en charge ceux qui en sont malades pour dissuader les nouveaux candidats. J’ai des familles et des amis qui en fit partie mais cela m’est complètement égale!!! Il en connaissent tous les effets

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.