Miss et Mister malagasy en France 2020 : A la découverte de Nosy et Rody, les lauréats.


« Représenter son pays » est le crédo de tout roi et reine de beauté qui se respecte. Nosy et Rody n’y dérogent pas. Fraîchement élus Miss et Mister Malagasy en France, Nosy et Rody sont les nouveaux visages qui porteront l’écharpe pour l’année 2020 depuis le 2 novembre dernier. Les perles rares parmi les 26 concurrents,  ils se sont démarqués et ont su séduire le public tout autant que les membres du jury. Après leur sacre, ils ont tenu à se faire connaitre un peu plus surtout par rapport à leurs missions et leur projet pour Madagascar. Lumière!

 Nosy , Miss Malagasy 2020

Sindia Nosy Razafintsalama a été élue miss malagasy 2020. Du haut de ses 1m65,  cette belle brune aux yeux marrons  a devancé ses concurrentes. Originaire d’Antananarivo, mais née en France cette jeune femme de 21 ans habite en Perray-en-Yvelines.  Une licence en gestion en poche, elle continue ses études en Première année de Master Management et Organisation à l’Université Paris-Dauphine. Amateure de danse, de musique et de voyage, Nosy compte orienter ses activités dans le but de travailler dans le management touristique et à terme, ouvrir son propre concept éco-touristique à Madagascar. Polyglotte, elle parle couramment le français, l’anglais, le portugais et l’espagnol.

Mots de la Miss : « Fédérer la diaspora pour le développement de Madagascar me tient réellement à cœur. »

 Ma participation au concours a été avant tout un défi personnel.  C’était un challenge que je me suis lancée pour gagner confiance en moi. Ayant toujours baigné dans la culture malagasy en France, c’est pour moi une fierté de représenter mon pays dans un maximum d’événements. Ce titre me permet de pouvoir en parler, faire connaître Madagascar, mettre en avant ses atouts, sa beauté et sa culture. Mon idée est de prendre conscience des  enjeux et pouvoir les partager, tout autant mes expériences en développement personnel.  Maintenant élus, Rody Mister Malagasy 2020 et moi-même suscitons beaucoup d’interrogations, ce qui est normal : « Et alors qu’avez-vous gagné ? » ; « Donc la prochaine étape c’est Miss Univers ? » ; « Du coup tu vas arrêter tes études ? ». J’adore répondre à ces questions, ça me permet à la fois de faire part de mon ressenti et de préciser nos ambitions suite à l’élection.  Ce que j’ai gagné ? Une grande fierté et un immense sentiment de reconnaissance. Ce qui me touche le plus dans cette aventure, c’est le soutien sans faille de mes proches, mais aussi celui des personnes que je ne connais pas forcément mais qui pourtant ne cessent de me féliciter, de m’encourager et me souhaiter le meilleur pour cette année. Je ne cesserai de les remercier ! La prochaine étape ? Concrétiser les projets humanitaires qui m’ont déterminée à participer à l’élection, aider ceux qui sont dans les zones enclavées à avoir accès à l’eau potable et  à faciliter la scolarisation des jeunes enfants. Concrètement,  le but est d’aider à la construction de puits, de barrages, d’infrastructures pour alimenter en eau potable un maximum de villages. Comme nos prédécesseurs, fédérer la diaspora pour le développement de Madagascar me tient réellement à cœur. Par ailleurs, J’ai déjà fait plusieurs collectes de dons pour construire des écoles à Madagascar. J’ai aussi fait des maraudes dans Paris.  Cette idée m’a séduite avant l’élection et elle me motive encore plus aujourd’hui.  Et mes études ? Elles sont ma priorité, je continue mon Master en Management et poursuit également d’autres obligations extrascolaires. L’année 2020 s’annonce intense et riche en expérience !

Rody,  Mister Malagasy 2020

Rody Cassim est le Mister Malagasy 2020. Né à Paris, de père et de mère malgaches, cet originaire de Mahajanga  a démontré ses atouts à plus de 600 personnes présentes lors du concours. 1m80 de charme et un sourire ravageur, à première vue, il est bien taillé pour le rôle. A 22 ans, ce titulaire de licence d’éducation et motricité continue ses études en master Meef. Le jeune sportif pratique la musculation, l’athlétisme, la natation, et les sports en plein air. Ses loisirs, le voyage  et la gastronomie.

(copyright Andry H)

Mots du Mister : « Mon rôle est de faire découvrir et partager les valeurs culturelles de notre pays et impacter positivement »

J’ai eu du mal à réaliser même quelques jours après, le fait d’être élu Mister Malagasy. Bien entendu, toutes les émotions étaient liées au plaisir et à la fierté de pouvoir œuvrer pour Madagascar. Pour cette année, je partagerais les valeurs et principes qui me définissent et représenter dignement Madagascar sur tous les aspects et missions possibles. Comme j’ai participé à un projet solidaire à Antsirabe par le biais de connaissances, je voudrais  suivre de près cette action déjà entamée à savoir, l’agrandissement d’une auberge de jeunesse et la création d’une école maternelle dans la ville d’eau. Par ailleurs, j’ai eu la chance de recevoir beaucoup de message concernant ce dessein qui intéresse pas mal de monde souhaitant apporter leur pierre à l’édifice. Je suis impatient de pouvoir commencer à donner une forme à ce projet afin qu’il soit opérationnel pour le voyage de Miss et Mister à Madagascar. En tant que Mister Malagasy 2020, mon travail est de faire découvrir et partager les valeurs culturelles de notre pays et impacter positivement grâce à ce privilège, la beauté des symboles propres  à la Grande île.  Dans le long terme pourquoi ne pas développer le secteur de la santé et de l’éducation, qui malheureusement, ne sont pas des indispensables  accordés à tous, ou du moins reçus par  tous.

(De gauche à droite) Sam Ralantoarison, Loïc Nirlo, Julie Razanatsimba, Rody Cassim, Nosy Sindia Razafintsalama, Holiarisoa Rakotonarivo, Sofia Saidy, Aina Quach, et Edwin Inky. (copyright Razanatsimba photography)

Le jury présidé par Julie Razanatsimba

Cette année, le jury a été constitué par un parterre de professionnels. La photographe Julie Razanatsimba a présidé le jury. A ses côtés, Holiarisoa Rakotonarivo, organisatrice évènementielle, Sofia Saidy Miss Arab 2019, la chanteuse Aina Quach, Loïc Nirlo, top Model Europe 2017 et Edwin Inky Mister Malagasy 2018. Pour rappel, les participants doivent répondre à des critères particuliers. En plus de la beauté physique, Miss et Mister malagasy   doivent être motivés d’eux-mêmes et prêts à endosser le rôle pendant l’année de leur sacre. Si les préparations ont déjà commencé depuis le mois de janvier, durant la soirée du 2 novembre, chaque candidat est passé sous les yeux méticuleux de  ces membres du jury.

Camille et Angelica talonnent Nosy

Parmi les concurrentes, Camille Lefeuvre arrive en seconde position. Issue de Fénérive Est de par sa mère et bretonne de par son père, la jeune femme de 19 ans n’a pas laissé le public indifférent. Du haut de ses 1m87, cette beauté malgache rayonne et semble être bourrée de charme. Elle est titulaire d’un bac en hôtellerie et restauration. La place de la deuxième dauphine revient donc à Angelica Rabearison. Née à Madagascar, elle vient d’Ambatondrazaka et de Toamasina. A 20 ans, elle termine son master en droit international à Bordeaux.

(De gauche à droite) Gael Léonard, Angelica Rabearison, Rody Cassim, Nosy Sindia Razafintsalama, Rojo Rakotoarijaona et Camille Lefeuvre (copyright Razanatsimba photography)
Miss et Mister 2020 avec Sam Ralantoarison, le président du comité de Miss et Malagasy en France(copyright Razanatsimba photography)

Rojo et Gael sur le podium avec Rody

Du côté des Mister, Rojo Rakotoarijaona porte l’écharpe du 1er dauphin. Originaire d’Antananarivo, le jeune homme étudie l’informatique à Paris. Sa beauté de type asiatique a également capté les regards. La beauté classique de Gael Léonard lui a permis de fermer la marche du podium. Avec 1 mètre 88, ce natif de Marseille est titulaire d’un Bts en conception industrialisation en microtechnique. Si bien qu’il n’y ait qu’une seule première place, ces quatre candidats n’ont pas démérité et ont un bel avenir dans le monde de la mode.

Zo Toniaina

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Resaka mba tina hatao ngamba fa zao ve de gasy pur e, mody adala daholo na ny mpijery na ny jury. Tokony hovaina mitsy oe concours miss et mister metisse. Amiko tokony apetraka tsara ny crière satria hi representé ny gasy manontolo reo, de hoy ny mpihery oe hay ve zao no gasy aminy e…na dia mitondra bt fanevam-pirenena ho avo aza mamitaka ny identité gasy

  2. Mmmmh… Miss Malagasy polyglote excepté la langue malagasy

  3. tokony mba conserver na ihany lay particularité fa otran ny hoe tsy gasy izany lay lehilahy fa avy am firenena hafa

  4. Tsy dia hoe critique fa ohatan’ny hoe : Miss sy Mister any Afganistan na Pakistan.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.