Général Gabriel Ramanantsoa : « Remettre la natation malgache sur orbite »

Jacaranda
Le président de la Fédération Malgache de natation, Gabriel Ramanantsoa, entend se mobiliser pour développer la natation.

La natation est maintenant en bonnes mains car dirigée par le président Gabriel Ramanantsoa qui effectue son second mandat en prenant soin d’apporter les corrections nécessaires pour que tout le monde nage dans la même direction. Ce général de métier dirige donc sa troupe d’une main de fer non sans avoir fait le ménage, histoire de se mettre au service de la natation au plus vite pour espérer revivre les années de gloire de cette discipline.

« La natation tentera de sortir la tête de l’eau pour faire revivre les années fastes ». C’est l’ambition justifiée de son nouveau président, Gabriel Ramanantsoa, qui n’a pas hésité à reformer son équipe dont le plus marquant reste l’entrée de l’icône de la natation malgache en l’occurrence Bako Ratsifandrihamanana, déjà championne d’Afrique, mais les cinq médailles d’or des Jeux des Îles de 1985 à Maurice restent son plus bel exploit.

Pas de népotisme. En intégrant Bako dans son équipe, Gabriel Ramanantsoa espère donc remettre cette discipline sur orbite grâce notamment à l’expérience de l’ondine malgache qui a consacré toute sa vie à la natation et transmis le virus à ses fils.

Le seul hic en fait, car elle doit gérer la natation sans faire preuve de népotisme. Sur le sujet d’ailleurs, le président de la natation affirme que chaque décision sur une participation hors de nos territoires se fera collégialement et qu’il n’y a aucun risque parce que seuls les chronos et la régularité comptent.

La Fédération Malgache de Natation étendra ses contacts à toutes les fédérations pour trouver des compétitions sans lesquelles on ne peut envisager un vrai développement.

De nouveaux clubs. Mais elle ne laissera pas pour autant son rôle pour vulgariser la natation et former la relève dans tout Madagascar. Elle va sillonner la Grande Ile pour mettre en place de nouveaux clubs ou remettre en état certaines infrastructures comme la piscine de Mananjary ou celle de Betafo mais elle se dit honorée du choix du président de la République de construire une piscine olympique à Toliara car au-delà de ce geste, elle estime que cela montre l’intérêt d’Andry Rajoelina pour développer la natation.

En attendant, la fédération se saisira de toutes les opportunités offertes pour lancer dans le grand bain ses nageurs. Le général Gabriel Ramanantsoa y met d’ailleurs un point d’honneur en s’efforçant d’honorer tous les rendez-vous internationaux auxquels les Malgaches ont droit. Le succès est à ce prix !

Natation pour tous : Rendez-vous le 25 janvier

On ne change pas un événement qui a fait ses preuves. C’est la cas de la Natation pour Tous, le traditionnel rendez-vous pour marquer l’ouverture de la nouvelle saison.

Cette année, le rendez-vous aura lieu au complexe sportif militaire de Betongolo où l’on aura droit à toutes les sauces.

Après le défilé de 9h30 marquant l’ouverture officielle, il y aura une démonstration de water polo suivie d’une autre démonstration de sauvetage.

Il y aura après les jeux aquatiques qui vont précéder les courses individuelles.

Le relais clôturera cette journée mais auparavant le public aura droit à une natation artistique.

Tendrinavalona Idealy Diaritiana fait partie des meilleurs espoirs de la natation malgache.

Tendrinavalona Idealy en Afrique du Sud

Tendrinavalona justifie bien son second prénom Idealy. Elle se trouve être l’idéale pour représenter Madagascar au camp de natation de Mbombela en Afrique du Sud.

La petite qui barbotait à peine dans la piscine de Riverside aux côtés de Bako Ratsifandrihamanana lors de l’inauguration de cette piscine de 25m à Betafo, a franchi un palier pour devenir aujourd’hui le numéro Un malgache chez les dames. Son club, le COSRA d’Antsirabe, a fait d’elle une véritable championne avec plusieurs cordes à son arc car pour l’instant, elle ne se fixe pas spécialement une spécialité bien à elle en pratiquant tous les styles et pratiquement sur toutes les distances, la preuve qu’elle est solide. Comme tout Vakina pure souche sinon sur les traces de ses deux sœurs qui sont devenues des grandes championnes avant de partir pour la Chine pour leurs études.

Tendrinavalona, elle, a choisi de rester auprès de ses parents et dans une ville d’Antsirabe qu’elle aime par-dessus tout. A l’aise, elle enfile donc les records sans donner l’impression de forcer.

Les techniciens s’accordent à dire qu’on ne connaît pas encore ses limites et qu’elle peut aller loin dans cette discipline pour peu qu’on lui offre les moyens. Et ce séjour en Afrique du Sud du 5 au 11 janvier l’est. En effet, en marge de ce stage de préparation des Jeux Olympiques de Tokyo, Tendrinavalona a eu l’occasion de se frotter à l’élite africaine lors du Swimming Grand Prix à Nelspruit Mpulamanga en Afrique du Sud.

Clément RABARY

Rasolonjatovo Michaël a fait parler de sa hargne et de son talent.

Michaël Rasolonjatovo à Phuket

Outre Tendrinavalona, partie en stage en Afrique du Sud, la natation malgache a aussi un représentant dans un centre d’entraînement international se trouvant à Phuket, en Thaïlande.

Il s’agit de cette force tranquille de Michaël Rasolonjatovo dont la hargne se mesure à son envie de hisser sur la plus haute marche du podium.

Pour tout dire, le jeune homme a tout pour plaire et c’est une certitude qu’il va encore progresser dans ce centre chargé de préparer les Jeux Olympiques de Tokyo mais également les championnats du monde à Abu Dhabi de décembre 2020.

Boursier de la fédération internationale, Michaël Rasolonjatovo entrera dans le centre le 12 janvier pour y rester une année durant. Une très belle opportunité en fait et quand on connaît mieux ce nageur, c’est certain qu’il va faire exploser les chronos.

Dossier réalisé par Clément RABARY

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.