Parcs nationaux : La sécurité des touristes renforcée



Jacaranda

Suite aux attaques répétées sur des touristes visitant les parcs nationaux dans le Nord, Madagascar National Parks (MNP), le ministère du Tourisme et la Gendarmerie ont pris des mesures. « La sécurité des touristes visitant les parcs nationaux sera renforcée. Un poste fixe de la gendarmerie sera mis en place à l’entrée du parc tandis que les horaires d’entrée à l’intérieur des Aires protégées seront réglementés afin de faciliter la sécurisation des visiteurs qui seront d’ailleurs accompagnés par des gendarmes », a déclaré Guy Suzon Ramangason, le directeur général de MNP lors d’une conférence de presse hier.

Au ralenti. En outre, « seuls deux circuits touristiques courts ayant une durée de moins de 4 heures seront ouverts aux touristes jusqu’à nouvel ordre », a-t-il rajouté. A part la mobilisation des communautés de base pour les patrouilles dans les parcs nationaux, la gendarmerie sollicite la collaboration de tout un chacun afin de préserver la sécurité. Notons qu’un mini-conseil de gouvernement décentralisé s’est tenu en août dernier à Nosy-Be pour assurer la sécurité des sites touristiques. « Malheureusement, la mise en œuvre des résolutions prises à l’issue de cette réunion est au ralenti en raison de la clôture budgétaire et du contexte des élections dans le pays », a soulevé Jean, le secrétaire général du ministère du Tourisme.

Impacts. Il faut savoir que près de 60 % des touristes choisissant la destination Madagascar visitent des parcs nationaux. « Cette insécurité pourrait ainsi avoir des impacts sur les arrivées des touristes à la prochaine haute saison prévue entre mai et septembre de l’année si cela continue. Des pays émetteurs se renseignent périodiquement au niveau de leurs ambassades. Et c’est en fonction des informations reçues qu’ils effectuent des prescriptions de voyage à leurs ressortissants », a conclu le directeur général du MNP.

Navalona R.

Share This Post