FDA : Un outil de financement pour les paysans



Jacaranda

Le Fonds de Développement Agricole est un établissement public à caractère administratif. Des représentants des ministères concernés, du secteur privé et des organisations paysannes font partie des membres de son Conseil d’Administration.

Le Fonds de Développement Agricole (FDA) sera effectif dès l’année prochaine. « C’est un outil de financement de la stratégie de services agricoles au profit des organisations paysannes faîtières », a expliqué Harison Randriarimanana, Conseiller spécialiste en développement rural durable au sein du PADR, dans le cadre de la matinée du développement rural qui s’est tenue hier à Anosy. En fait, le secteur agricole ne peut se développer sans l’implication des organisations paysannes qui sont porteurs de projets. Parallèlement, les initiatives paysannes ne peuvent être fructueuses sans la mise en place de conditions favorables et d’appui institutionnel à long terme par l’Etat.

Fonds de roulement. Le Centre de Service Agricole a été déjà mis en place afin de faciliter les relations entre les paysans qui ont, entre autres, besoin d’intrants, d’équipement, de formation et d’informations sur le marché, d’une part, et les différents prestataires de service, de l’autre.  « Mais le principal problème des paysans constitue le fonds de roulement. Raison pour laquelle, le FDA est mis en place pour appuyer financièrement à la mise en œuvre de leurs projets », a évoqué Harison Randriarimanana. Notons que le FRDA (Fonds Régional de Développement Agricole) a été déjà mis en œuvre dans certaines régions, dont entre autres, Antsirabe, Fianarantsoa, Ihosy et Alaotra, et ce, à titre de projet pilote financé par l’Union européenne, l’AFD et la Coopération Suisse.

Source de Financement. Notons que le FDA est un établissement public à caractère administratif. Le recrutement de son directeur général est en cours. Des représentants des ministères concernés, du secteur privé et des organisations paysannes font partie des membres de son Conseil d’Administration. Par contre, « un comité sera mis en place pour examiner l’éligibilité des dossiers des groupements de paysans. Quant aux sources de financement du FDA, le ministère de l’Agriculture alloue une partie de son budget prévu pour l’année 2014, le ministère de l’Elevage contribue via son Fonds National de l’Elevage tandis que le ministère de la Pêche finance par le biais de l’AMPA », a-t-il expliqué.

Navalona R.

Share This Post