Infrastructures : 50 milliards USD supplémentaires à mobiliser pour l’Afrique

Un partenariat stratégique a été signé entre le forum Build Africa et le fonds Africa50 pour les infrastructures, du groupe de la Banque Africaine de Développement(BAD). En effet, le forum Build Africa vise à répondre au déficit d’infrastructures de l’Afrique. Du 5 au 7 février 2014, il rassemblera les décideurs publics et privés du monde entier, impliqués sur cette question, à Brazzaville, en République du Congo. « Build Africa est la plate-forme d’affaires et d’investissements, dédiée aux dirigeants pour les infrastructures en Afrique, tandis que le fonds Africa50 est le levier de la Banque Africaine de Développement pour le développement des projets d’infrastructures en Afrique. En travaillant ensemble, les deux organismes présenteront certains des projets d’infrastructures les plus innovants du continent et élaboreront un cadre pour structurer les futurs projets en Afrique », ont expliqué les représentants des organisateurs du forum.

Bons projets. Comme tout le monde le sait, la croissance économique dans les pays de l’Afrique est fortement ralentie par le déficit de ressources mobilisables et le manque de coordination autour des infrastructures. L’objectif du partenariat de Build Africa avec le fonds Africa50 est donc de promouvoir une meilleure compréhension des mécanismes permettant d’améliorer la qualité et les temps de livraison des projets, ainsi que d’encourager le développement de projets « banquables ». Selon la Banque africaine de développement, l’Afrique doit mobiliser 50 milliards USD supplémentaires par an pour ses infrastructures. Les données recueillies indiquent que  40% de la population n’ont pas encore accès à l’eau potable, 60%, n’ont pas accès à l’assainissement, 30% seulement ont accès à l’électricité et le coût de transport figure parmi les plus élevés au monde. Ces chiffres indiquent la situation générale dans les pays de l’Afrique. Pour Madagascar, le retard est encore plus grand. Pourtant, pourra-t-on enfin bénéficier de ces fonds à mobiliser pour le développement ?

Recueilli par Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication