Coopération : Une branche Madagascar pour l’AICC et l’Industrie chinoise

Jacaranda
Les officiels lors de  la présentation des Chambres de commerce américaine et chinoise.
Les officiels lors de la présentation des Chambres de commerce américaine et chinoise.

Le développement de  Madagascar passe aussi par les relations avec les pays émergents.

La branche Madagascar de l’American International Chamber of Commerce (AICC), présidée par Holmes Stoner est à pied d’œuvre. Elle a été présentée officiellement avant-hier, au Paon d’Or Ivato.  Une grande première dans le domaine de la coopération pour le développement, puisque les cadres et dirigeants du monde entier, membres de l’AICC qui sont des entrepreneurs engagés dans le commerce et l’industrie internationaux, apporteront des partenariats qui sont indispensables à la relance économique.  D’ailleurs l’AICC dispose de bureaux dans tous les continents et s’est fixé comme mission de promouvoir le développement du commerce et des investissements entre les Etats-Unis et les autres pays du monde.

Chine. Sur ce point d’ailleurs, la Chine est un des grands pays qui coopèrent avec les Etats-Unis. Et dorénavant ces deux grands pays renforcent leur présence à Madagascar, puisque la Fédération Mondiale de l’Industrie Chinoise à Madagascar vient également de voir le jour et  a été présentée au cours de la même cérémonie.  Pour cette dernière, l’objectif est d’accroître la compréhension des marchés et des ressources chinoises, non seulement aux Etats-Unis, mais également dans tous les pays du monde. Présidée par Gao Honggang, la Fédération Mondiale de l’Industrie Chinoise à Madagascar a également pour objectif de développer les connaissances des opportunités d’investissements en Chine et aux Etats-Unis.

Emergence. Présent également lors de la présentation de ces deux Chambres de commerce, le programme Emergence Madagascar a exposé sa nouvelle vision du développement économique. Selon Holijaona Raboanarijaona Président d’Emergence Madagascar, le concept d’émergence s’appuie sur la mise en place d’un environnement des affaires de classe internationale. « L’objectif est de faire de Madagascar un pays exportateur, car c’est un des facteurs importants pour le développement »  En tout cas, l’association des trois pays complémentaires, en l’occurrence Madagascar pour ses immenses ressources naturelles, la Chine qui est considérée comme l’usine du monde et les Etats-Unis, avec son développement technologique et industriel  constituera une grande opportunité pour le prochain Président de la République. Sur ce point d’ailleurs, des représentants des deux candidats étaient présents. Emergence Madagascar a annoncé qu’elle est prête à travailler avec le futur  dirigeant.

R.Edmond.

Share This Post