Achats en ligne : Des pièges à éviter

Les achats en ligne sont déjà très pratiqués à Madagascar, surtout dans la Capitale.
Les achats en ligne sont déjà très pratiqués à Madagascar, surtout dans la Capitale.

La prolifération des achats en ligne est fortement favorisée avec l’évolution de la technologie et de l’accès accru au haut débit. Cependant, quelques facteurs doivent être pris en compte par l’acheteur, pour éviter les coûts supplémentaires, le retard de livraison et d’autres surprises désagréables.

Avec les fêtes de fin d’année approchant à grand pas, les consommateurs choisissent de plus en plus d’acheter leurs cadeaux via Internet sur les réseaux sociaux ou sur des sites marchands locaux et étrangers. En effet, cette option permet de sélectionner les produits parmi un large éventail d’articles à des produits compétitifs, sans être limités sur le plan géographique, et pouvoir faire les achats à n’importe quel moment. Pour ne pas perdre leurs clients, même les magasins traditionnels se lancent également dans le commerce en ligne. Cette tendance se voit partout en Afrique, d’après Fatima Sullivan, responsable de la vente en détail chez DHL Express Afrique Subsaharienne. Notons que cette multinationale a lancé son produit Packyellow à Madagascar en avril 2013, pour permettre aux consommateurs malgaches de faire des achats en ligne en Europe, avec livraison porte à porte. « Madagascar n’étant pas éligible par les sites marchands internationaux, il fallait une adresse physique fictif en France. C’est la solution apporté par le Packyellow de DHL, pour permettre aux acheteurs en ligne de se faire livrer à Madagascar », a noté le responsable auprès de DHL Madagascar.

Surprises. Malgré ces nombreux avantages des achats en ligne, des surprises sont également à éviter, selon la responsable de DHL Afrique Subsaharienne. « A titre d’exemple, tous les colis transportés au-delà des frontières internationales doivent être dédouanés. En fonction du type de marchandises transportées, ils peuvent aussi être soumis à d’autres restrictions et réglementations. Lors de l’achat en ligne sur des sites marchands internationaux, il est important de prendre en compte certains facteurs afin d’éviter les mauvaises surprises. Il s’agit des taxes et droits à l’importation, du dédouanement, le service de livraison qui doit être adapté, les coûts de l’expédition, etc. Généralement, les vendeurs ont du mal à calculer avec précision ces coûts. Il est recommandé aux consommateurs de parler au détaillant en ligne ou au fournisseur de services local en cas de doute sur les réglementations qui pourraient s’appliquer à leur achat », a souligné Fatima Sullivan. A noter que les services de DHL visent également à éviter ce genre de mauvaises surprises.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication