COI : Bientôt un comptoir du haricot à Maurice



Jacaranda
Le lingot blanc est utilisé pour la production de biscuit.
Le lingot blanc est utilisé pour la production de biscuit.

La Commission de l’Océan Indien (COI) mettra bientôt un projet de développement de la filière haricot au niveau de la région. En effet, un comptoir du haricot sera installé à Maurice, a-t-on appris de source auprès du secteur. Pour être compétitif sur le marché, Madagascar prévoit ainsi dès maintenant d’améliorer sa production tant en quantité qu’en qualité. A preuve, le centre de recherche national FOFIFA se lance en ce moment dans la vulgarisation des variétés de semences de haricot les plus performantes et productives. La production de ses variétés entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet ECABREN, un réseau de recherche sur le haricot dans l’Afrique de l’Est et centrale dont Madagascar est membre via le FOFIFA.

Plate-forme régionale. Ce sont des variétés adaptées à chaque région productrice dont Miandrivazo et Vakinankaratra. Les acteurs concernés se sont déjà regroupés au sein d’une plate-forme régionale en vue de développer cette filière porteuse. En effet, la demande sur le marché international est énorme sans compter les besoins sur le marché local. Plus précisément, le haricot est très prisé par les industries agro-alimentaires dans le monde, en  vue de produire des biscuits. Des acteurs économiques conscients ont opté pour le changement de leur spéculation en haricot.

Navalona R.

Share This Post