Investissements chinois : 60 millions USD pour un projet de plantation de coton



Jacaranda

Un projet de plantation de coton à Madagascar sera lancé cette année par des investisseurs chinois. Ce projet qui nécessitera un investissement de 60 millions USD sera financé à hauteur de 12 millions USD par le fonds de développement Chine-Afrique, 20 millions USD par la Banque de développement de Chine, et le reste par la firme Shanxi Tianli Enterprise Group Corporation qui entreprendra l’exploitation. Notons que le fonds de développement Chine-Madagascar a augmenté son apport de 2 milliards, l’année dernière, pour stimuler les secteurs agricoles et l’exploitation d’acier afin de favoriser le développement industriel sur le continent africain. Ce fonds opérationnel en 2007 a pour objectif d’atteindre un pic de 5 milliards USD, s’il a été au début de 1 milliard USD. Avec ce fonds, la Chine cherche à investir dans différents domaines, outre les projets d’infrastructures tels que la construction de routes, de ponts, d’usines de ciment, etc. Par ailleurs, les projets des trois entités comprennent également une usine de grain de traitement au Mozambique, un projet de production de sisal en Tanzanie, des plantations de coton au Malawi et des semis de céréales et projets de volailles en Zambie.

Investissements croissants. Les investissements directs de la Chine dans l’agriculture africaine ont augmenté rapidement, passant de 30 millions USD en 2009 à 82,47 millions USD en 2012. Les apports des entreprises chinoises dans l’agriculture africaine ont non seulement augmenté l’offre de céréales dans les pays concernés, mais ont également amélioré la productivité agricole de plus de 18 pays. D’après le rapport du Conseil d’affaires Chine-Afrique basé à Pékin, qui représente les intérêts de plus de 550 entreprises chinoises en Afrique, ses membres sont plus enclins à mettre leur argent dans des entreprises de fabrication tels que l’acier, le ciment, les produits électroniques, les textiles et les vêtements, et les lignes de montage de voitures ; plutôt que dans les industries des ressources. En 2012, le commerce sino-africain s’élevait à 198,49 milliards USD, ce qui traduit une hausse de 19,3 % par rapport à l’année précédente. Cette année, une forte augmentation est encore attendue.

Antsa R.

Share This Post