Bois de rose saisis : Le plan de liquidation connu cette semaine



Jacaranda
Le nombre de stocks de bois de rose saisis va encore augmenter. (Photo d’archives)
Le nombre de stocks de bois de rose saisis va encore augmenter. (Photo d’archives)

L’appel d’offre international relatif à la liquidation de ces stocks doit être lancé avant ce premier trimestre de l’année.

Une société privée a été déjà sélectionnée pour préparer la vente des stocks de bois de rose et des bois d’ébènes saisis et sécurisés via un appel d’offre internationale. Elle est maintenant à pied d’œuvre pour établir un plan sur le processus de liquidation de ces stocks. « Ce plan sera présenté au Comité de pilotage cette semaine », a annoncé Andry Andriamanga, le coordonnateur national de l’Alliance Voahary Gasy lors d’une entrevue avec la presse hier.

22 000 rondins. En fait, « de nombreuses tâches ont été confiées à cette entreprise privée dans le cadre de son contrat. Il s’agit entre autres, de l’identification des sites où l’on répertorie les stocks de bois précieux saisis par l’Etat et du marquage des rondins saisis après leurs inventaires », a-t-il rajouté. Notons que la direction générale des Eaux et Forêts a déjà publié que les bois précieux saisis sont au nombre de 22 000 rondins. Ce chiffre peut encore augmenter suite à la saisie de nouveaux stocks de bois de rose pour ne citer que dans les régions de Vatovavy Fitovinany et d’Anosy. « L’identification des ports d’évacuation des produits et le comptage du nombre de containers nécessaires pour leur empotage ainsi que la facilitation de leur transport en un seul convoi, et ce, sous escorte des forces de l’ordre, sont également du ressort de cette société. Celle-ci est payée sur financement du fonds additionnel alloué par la Banque Mondiale dans la mise en œuvre du programme national de l’environnement dans sa phase III », a-t-il souligné.

Premier trimestre. A cet effet, le nombre de camions qui devront être équipés de GPS pour leur géo-localisation, nécessaire pour le transport de ces bois de rose saisis et sécurisés doit être également connu. Quant aux containers destinés à leur empotage, ceux-ci doivent être scellés et bien identifiés. « L’appel d’offres international relatif à la liquidation de ces stocks de bois de rose doit être lancé avant ce premier trimestre », a poursuivi le coordonnateur national de l’AVG. Mais l’on se demande pourquoi l’Etat ne prend aucune mesure face à la recrudescence du trafic de bois de rose.

Navalona R.

Share This Post