BAD Madagascar : Deux projets lancés à Toliara



Jacaranda
Premier coup de tractopelle pour les travaux de réhabilitation de la RN9, opéré par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina.
Premier coup de tractopelle pour les travaux de réhabilitation de la RN9, opéré par le président de la République, Hery Rajaonarimampianina.

La construction d’infrastructures et l’amélioration du volet social figurent parmi les priorités de l’Etat, a déclaré le président de la République, Hery Rajaonarimampianina. Il a choisi la région Atsimo-Andrefana pour démarrer ses actions dans ce sens. Inauguration et lancement de nouveaux projets se sont déroulés hier dans la Cité du soleil.

La Banque africaine de développement (BAD) fera partie des principaux bailleurs de fonds de Madagascar, pour la IVe République, selon le président Hery Rajaonarimampianina. Jusqu’ici, cette banque a appuyé financièrement 14 opérations dans le secteur public, avec un volume de 390 milliards d’Ariary ; et trois opérations dans le secteur privé pour un montant total de 357 milliards d’Ariary. Hier, deux projets ont été lancés à Toliara en présence du président de la République, du représentant résident de la BAD, Abdelkrim Bendjebour, du directeur général du trésor, non moins gouverneur de la BAD, Orlando Robimanana, du ministre de l’Agriculture, Roland Ravatomana, ainsi que d’autres hauts responsables de l’Etat. Le premier projet concerne un projet de réhabilitation des infrastructures dans la région du Sud-Ouest (PRIASO) pour un montant de 22 millions d’Ariary, et le second, la réhabilitation 107Km de route sur la RN9 reliant Toliara et Analamisampy, avec un montant de 46,27 millions d’Ariary. Si la BAD a maintenu son appui pour Madagascar, malgré la crise politique, c’est grâce au respect des engagements, d’après le DG du Trésor public. « Nous avons toujours rempli nos obligations. Même lorsque la banque a procédé à une augmentation de capital, nous avons pu contribuer pour maintenir notre part d’actions. Par ailleurs, les remboursements des prêts ont été réguliers. Aujourd’hui, les projets se poursuivent, ce qui a d’ailleurs permis de réaliser la réhabilitation du périmètre irrigué de Manombo. 15 000 ha sont désormais irrigués grâce à ce projet. Cela fait plus de 21 000 bénéficiaires », a-t-il indiqué.

Relance.  Pour le président Hery Rajaonarimampianina, l’amélioration des infrastructures permet de contribuer à l’intensification des activités de création de richesses, la création d’emploi et la relance de l’économie. En effet, le projet d’aménagement des infrastructures routières lancé hier vise la promotion des échanges commerciaux entre le sud-ouest et le reste du pays. Le projet PRIASO, de son côté contribue à la réduction de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire des populations rurales. Les opérations qui s’inscrivent dans ce cadre ont pour objectif d’apporter une amélioration durable des infrastructures de production, pour accroître les revenus, grâce à l’amélioration de la productivité, de l’accès aux marchés et aux services. D’autres actions de ce genre seront menées à travers toute la Grande Ile, comme celles de Toliara ne sont qu’un prélude pour la IVe République.

Inaugurations. La délégation conduite par le président Hery Rajaonarimampianina a profité de la mission d’hier pour inaugurer deux infrastructures réhabilitées en partenariat avec le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFDI). Outre la réhabilitation du périmètre irrigué de Manombo, un Centre de transfusion sanguine a également été inauguré à Tsienenge à Toliara. Bref, la mission d’hier reflète déjà les axes prioritaires pour le développement de ce nouveau régime. D’après les explications du représentant de la BAD, Abdelkrim Bendjebour, une concertation de la Banque avec le prochain Gouvernement s’impose, pour le choix sélectif, devenu impératif à cause des contraintes de la stratégie post-crise.

Antsa R.

Share This Post