Commerce : Les Etats-Unis intéressés par les engrais bio malgaches



Jacaranda
L’équipe de Guanomad est composée de jeunes dynamiques. (Photo : Yvon Ram)
L’équipe de Guanomad est composée de jeunes dynamiques. (Photo : Yvon Ram)

La société Guanomad peut bénéficier des financements alloués pour l’agriculture biologique en Afrique, grâce à son intégration au réseau des hommes d’affaires africains ALN.

L’agriculture biologique commence à se développer à Madagascar. La société Guanomad, leader en matière de production d’engrais biologiques fait partie des pionniers. Nombreux sont les pays qui sont intéressés par ses produits. En effet, les engrais biologiques sont désormais exportés dans plusieurs pays d’Afrique tels que le Bénin, le Malawi, le Cameroun et l’Afrique du Sud, dans l’Europe comme la France et l’Allemagne ainsi qu’aux Etats-Unis. « Les Américains sont très intéressés par les engrais biologiques malgaches. A preuve, nos clients ont doublé leurs commandes pour cette année car ils ont été satisfaits de l’efficacité de ces engrais produits localement », a déclaré Erick Rajaonary, le Président-Directeur Général du groupe Guanomad, lors de la présentation de vœux de la société qui s’est tenue tout récemment à l’espace « Les Hérons » à Vontovorona.

Nouvelles grottes. Notons que la société Guanomad produit actuellement 13 000 tonnes d’engrais biologiques dont la majorité de sa production est destinée à l’exportation si en 2005 elle démarrait avec une production de 300 tonnes d’engrais biologiques par mois. Elle investit beaucoup en matière de Recherche et Développement tout en valorisant les compétences de son personnel composé de jeunes dynamiques. La société Guanomad a entre-temps fait appel à un fonds d’investissement sud-africain pour le rachat d’une part de ses actions sur une période de cinq ans. « Et grâce aux efforts déployés par toute l’équipe, nous avons gagné le Trophée Africa Awards for Entrepreneurship l’année dernière. Ce qui nous a permis de s’intégrer au réseau des hommes d’affaires africain dénommé African Leadership en vue de développer davantage l’agriculture biologique », a soulevé Erick Rajaonary. En effet, « nous pouvons bénéficier des financements alloués pour l’agriculture biologique en Afrique », a-t-il poursuivi. Par ailleurs, la société Guanomad prévoit de rénover ces matériels et ces équipements en laboratoire afin de satisfaire les exigences des clients sur le marché international. De nouvelles grottes sont incessamment exploitées dans la partie Nord de Madagascar si auparavant la société concentre ses activités dans le Sud-Ouest de la Grande Ile.

Navalona R.

Share This Post