Pauvreté et insécurité alimentaire : La BAD confirme son engagement de soutenir Madagascar



Jacaranda
Nouveau barrage de Manombo, inauguré lundi dernier par une délégation conduite par le président Hery Rajaonarimampianina et le représentant de la BAD, Abdelkrim Bendjebbour.
Nouveau barrage de Manombo, inauguré lundi dernier par une délégation conduite par le président Hery Rajaonarimampianina et le représentant de la BAD, Abdelkrim Bendjebbour.

La Banque africaine de développement (BAD) a toujours maintenu son appui pour la Grande-île, durant les cinq années de crise. Maintenant que son ancien gouverneur pour Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, est devenu président de la République, les coopérations ne pourront que s’intensifier. Cette banque fera partie des principaux bailleurs.

Trois nouveaux projets structurant pour un financement total de 241 milliards d’Ariary, ont été approuvés par la BAD, au second semestre de l’année 2013. Ces projets ont pour objet de résoudre les problèmes urgents liés à  la sécurité alimentaire, à la gouvernance institutionnelle et au désenclavement par l’amélioration des infrastructures des transports. En effet, quelques unes des infrastructures construites ou réhabilitées dans le cadre de la réalisation de projets financés par la Banque ont été inaugurées, lundi dernier, dans le grand sud. Le projet de réhabilitation du périmètre irrigué de Manombo (PRPIM) en fait partie. A noter que ce projet financé à hauteur de 9,2 millions d’Unités de compte, a engendré la construction d’un barrage permettant l’irrigation d’une surface de 15 000 ha, ce qui concerne plus de 21 000 bénéficiaires dans la région Atsimo-Andrefana. « Ce projet a pour objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural dans la région Sud-ouest. Cela, en appuyant l’augmentation de la production agricole sur le périmètre, à travers la réhabilitation des infrastructures agricoles et l’appui aux producteurs, ainsi qu’à leurs organisations. Il concernait l’aménagement du périmètre et la protection du bassin versant ; le développement agricole et la coordination et la gestion du projet », ont noté les responsables auprès du Trésor public, lors de l’inauguration du barrage de Manombo, en présence du président Hery Rajaonarimampianina et du représentant résident de la BAD, Abdelkrim Bendjebbour.

Nombreux projets. Plusieurs projets ont déjà été financés par la BAD, durant la période de Transition. La coopération entre la Banque et Madagascar va encore s’intensifier, selon le représentant de la BAD. En effet, ce dernier attend la constitution du prochain Gouvernement, pour définir les axes prioritaires et les actions à entreprendre pour le développement. Dans tous les cas, le représentant résident a déjà cité le volet social et les infrastructures de base, ainsi que l’énergie électrique, parmi les priorités. Rappelons que Madagascar a adhéré à la BAD, depuis avril 1976. Durant les 38 ans de partenariat, neuf projets ont été financés, dont deux fonds de préparation de projet (PPF) sont en cours pour un montant d’environ 240 millions USD. Bref, le pays peut compter sur cette Banque pour appuyer sa relance économique, surtout en ce qui concerne le monde rural.

Antsa R.

Share This Post