Relance économique : Hery Rajaonarimampianina mise sur le tourisme



Jacaranda
Basse saison, mauvais temps, insécurité : autant de raisons qui expliquent cette absence des touristes  sur la fameuse plage d’Ambatoloaka.
Basse saison, mauvais temps, insécurité : autant de raisons qui expliquent cette absence des touristes sur la fameuse plage d’Ambatoloaka.

Le Président de la République commence ses tournées en province en mettant un point d’honneur à la relance économique

Ambatoloaka, plage très connue de Nosy-Be, une fine pluie continue de tomber. Un temps morose qui ne s’apprête évidemment pas à la baignade.   Du coup, la plage n’est pas très fréquentée. Seuls quelques locaux et une petite poignée de vazaha se permettent encore de flâner. Histoire de profiter de la beauté des lieux, malgré le mauvais temps. Dans la plupart des hôtels de Nosy-Be, c’est également le calme plat. « On est en pleine basse saison et il n’y a pas beaucoup de monde » lance un opérateur touristique de la place.

Evénements tristes. Mais cette ambiance délétère qui règne actuellement dans l’Ile aux Parfums, la destination touristique la plus en vogue à Madagascar s’explique surtout par les événements tristes qui se sont déroulés à Nosy-Be ces derniers temps. Plus exactement   le lynchage d’étrangers qui a eu lieu au mois d’octobre dernier.  Un événement relayé d’une manière exagérée par la presse internationale et qui a eu une très grave conséquence puisque la destination Nosy-Be est tombée dans la zone Orange regroupant celles qui sont déconseillées aux touristes européens notamment. Pour les opérateurs touristiques locaux, l’heure est grave, et si des mesures drastiques ne sont pas  prises rapidement, l’avenir du secteur tourisme pourrait être compromis. « Nosy-Be demeure encore et toujours une destination très prisée par les touristes internationaux en raison de ses immenses atouts » reconnaît un autre opérateur touristique.   Bref, les opérateurs économiques de Nosy-Be sont unanimes, à reconnaître la nécessité d’actions immédiates pour stopper ce mal qui pourrait être fatal pour l’ensemble de l’économie nationale. Et c’est  tout naturellement que les opérateurs touristiques de Nosy-Be ont apprécié la visite officielle du Président Hery Rajaonarimampianina qui  a tenu hier des séances de travail avec eux ainsi qu’avec les responsables des collectivités locales.

Implication personnelle. Des séances de travail destinées à mettre au point toutes les stratégies imaginables pour redorer le blason du tourisme à Nosy-Be. En tout cas, cette descente du Président de la République à Nosy-Be témoigne de sa volonté de considérer le tourisme comme le fer de lance de la relance économique. Et la grande attente des opérateurs est avant tout la restauration de la sécurité. « Nous espérons qu’après le passage du Président de la République, des mesures concrètes soient immédiatement prises pour que cesse cette insécurité qui mine  le tourisme » lance un autre opérateur.  Quoi qu’il en soit la présence à Nosy-Be, des ministres chargés du Tourisme, de la Communication et surtout de la Sécurité publique et des Forces armées est rassurante quant à la volonté du gouvernement de lever l’insécurité à Nosy-Be. Et ce que tout le  monde espère, c’est que les résolutions qui seront prises à l’issue de ces réunions soient suivies d’actions concrètes sur le terrain. Et pour commencer, le Président de la République a procédé lui-même à la dotation de matériels roulant, en l’occurrence une voiture 4X4 et deux motos cross à la gendarmerie et deux motos cross pour la police, ainsi que des téléphones portables pour les chefs Fokontany.  En tout cas cette implication personnelle du Président de la République pour la restauration de la sécurité est déjà  un grand pas vers la levée de la mise sous zone Orange de Nosy-Be. Nous en reparlerons.

R.Edmond

Share This Post