Secteur agricole : Le dispositif de formation à rénover



Jacaranda

La Stratégie Nationale de Formation Agricole et Rurale a été déjà adoptée depuis le 11 avril 2012. L’objectif consiste à soutenir la croissance du secteur agricole et de permettre l’installation de nouvelles générations de jeunes ruraux en résorbant à terme leur problème d’insertion professionnelle. Pour ce faire, « il faut assurer au mieux la relation emploi-formation et engager une rénovation concertée et coordonnée du dispositif de formation professionnelle agricole et rurale à Madagascar », a expliqué Philibert Rakotoson, le Président du Conseil National de Formation Agricole et Rurale, qui plus est le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, lors de l’ouverture de l’atelier du CNFAR hier au CNEAGR à Nanisana.

Professionnels. La formation des formateurs s’avère une priorité. Les acteurs concernés s’attellent également à la redéfinition du contenu de la formation via l’élaboration d’un référentiel tout en améliorant la qualité de l’enseignement. L’établissement des normes de qualification s’impose ensuite à part la création de base de données des établissements oeuvrant dans le domaine de la formation agricole et rurale. L’appui à l’évolution de cadre réglementaire et la redéfinition d’un mécanisme de financement pérenne pour la rénovation de cette formation agricole ne sont pas en reste. « Avec cette formation, les jeunes ruraux bénéficiaires pourront devenir des professionnels pouvant contribuer au développement du secteur agricole », a-t-il conclu.

Navalona R.

Share This Post