Ivato aéroport : Un pôle économique de 5 ha à ériger



Jacaranda
Rafanoharantsoa Arinesa, un Expert en planification territoriale du Cabinet Rafanoharana donnant des détails sur ce projet ambitieux qu’est le PACOIA.
Rafanoharantsoa Arinesa, un Expert en planification territoriale du Cabinet Rafanoharana donnant des détails sur ce projet ambitieux qu’est le PACOIA.

PACOIA ou Parc Commercial Ivato Aéroport, c’est le nom du projet de mise en place d’une zone économique aux alentours de l’aéroport international d’Ivato

D’ici quelques années, Ivato et ses environs deviendront un pôle économique de grande envergure. C’est du moins l’objectif fixé dans le cadre du Plan d’aménagement foncier et immobilier de l’aéroport international d’Ivato, ou Master Plan. Le projet qui est pour le moment en phase initiale de préparation aboutira à la mise en place d’investissement économique et commercial dans le domaine aéroportuaire et même ses environs.

Investissements. Au total, 100 ha de superficie seront disponibles pour des investissements industriels et commerciaux. Le projet dénommé Parc Commercial Ivato Aéroport (PACOAI) consiste à concéder à des opérateurs du secteur privé des parcelles de terrain afin qu’ils puissent y monter leurs propres projets. Selon Arinesa Rafanoharantsoa, Expert en planification et architecte en charge de l’étude, 5 ha de terrain sont déjà disponibles pour ce projet  dont l’objectif  est de valoriser les domaines proches de l’aéroport. A terme l’aéroport et sa périphérie abriteront de nombreux investissements de toutes sortes comme les hôtels, les salles de sports, des usines, des centres commerciaux… Le principe retenu est de valoriser le territoire proche de l’aéroport à travers des activités créatrices de revenus et d’emplois. Le secteur privé est fortement appelé à s’impliquer dans ce projet afin que l’on puisse atteindre l’objectif d’offrir, à travers le PACOIA, des offres de services et de produits de grande qualité, sans oublier la création d’un pôle culturel et de loisirs.

Partenariat public privé. Raison pour laquelle d’ailleurs, les opérateurs économiques locaux ont été informés des tenants et aboutissants du projet, lors d’une séance de travail qui a eu lieu vendredi dernier, dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo. Les potentiels investisseurs sont visiblement très intéressés par ce projet mais ils ont tenu à être rassurés en ce qui concerne la sécurité des investissements et de la propriété foncière. En tout cas, les responsables publics touchés par le projet, en l’occurrence, le ministère en charge du développement et de l’aménagement du territoire, le ministère du Transport, l’ADEMA concessionnaire du domaine portuaire et l’ACM ont donné l’assurance quant aux mesures à prendre pour sécuriser les investissements. En effet, le partenariat public privé sera la règle et des contrats de bail et de concession seront conclus à cet effet.

R.Edmond

Share This Post