AIM : Dix ans de promotion de l’économie locale



Jacaranda

L’Association Inter-Coopération Madagascar (AIM) assure directement la mise en œuvre des projets et programmes de développement à Madagascar. Elle célèbre actuellement son 10e anniversaire. « Durant ces dix ans, nous avons dressé un bilan positif pour ne citer que la promotion de l’économie locale via la relance des filières porteuses dans chaque région d’intervention. C’est un des cinq domaines d’activité de l’AIM », a expliqué la directrice exécutive, Raharisoavelohanta, la directrice exécutive de l’AIM, lors d’une conférence de presse hier à la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo.

Equitable. Parmi ces filières porteuses, on peut citer entre autres, la filière girofle pour Analanjirofo, le miel à Ambositra et la vanille dans le Nord. La filière maïs et la filière arachide ainsi que les élevages ovin, porcin, avicole et de moutons sont également développées. En parlant du girofle, des paysans ont été soutenus par l’AIM dans la fabrication de l’huile essentielle. L’association a en même temps mis en relation les producteurs avec un opérateur économique suisse pour assurer le débouché de leurs produits. « L’objectif de l’AIM est d’assurer un développement équitable pour tous », a-t-elle souligné. La mise en œuvre du programme MATOY vise d’ailleurs à mettre en relation les paysans et les opérateurs tout en les intégrant dans le circuit de commercialisation de leurs produits.

Diversifier. Nombreuses sont également les réalisations de l’AIM dans les autres domaines comme la gestion durable des ressources naturelles, la gouvernance locale et la sécurité alimentaire ainsi que la santé communautaire, l’hygiène et l’assainissement. « Nous continuons à poursuivre nos activités dans ces domaines tout en diversifiant les partenaires pour les perspectives à venir », a-t-elle avancé. Notons que l’Ambassadeur de Suisse à Madagascar, SEM Eric Mayoraz était présent à la cérémonie d’ouverture de la célébration du 10e anniversaire de l’AIM en tant que parrain. La directrice du programme Helvetas Swiss Intercoopération, Nicolette Matthijsen y a également assisté.

Navalona R.

Share This Post