Contrefaçon : Une grande enquête sans précédent, initiée par Schneider Electric



Jacaranda
Les appareils électriques contrefaits inondent le marché à Madagascar.
Les appareils électriques contrefaits inondent le marché à Madagascar.

Les produits contrefaits sont très sollicités dans les pays pauvres, pour leurs prix plus abordables. Mais ces produits ne sont pas toujours bénéfiques pour les consommateurs. Des études concernant ce sujet ont été lancées par Schneider Electric.

Un grand projet pour la lutte contre les appareils électriques contrefaits a été lancé par Schneider Electric. 37 enquêteurs sont déjà mobilisés pour deux mois, dans ce cadre. D’après le spécialiste mondial de la gestion d’énergie, plus de 300 professionnels seront interrogés, dont des électriciens, des revendeurs de matériel électrique, des installateurs, des membres de l’administration comme la douane et la police, etc. des pompiers et des médecins. « Chacun de ces enquêtés ont répondu à 35 questions liées à la contrefaçon de matériels électriques commercialisés sur le continent Africain. Cette enquête permettra de savoir les principales conséquences de la contrefaçon électrique sur la santé en Afrique, et sur l’économie des pays africains, l’origine de ces produits contrefaits, ainsi que les principaux consommateurs », ont déclaré les responsables au sein de Scheider Electric. Notons qu’il s’agit de la plus vaste enquête, jamais réalisée sur la contrefaçon de produits électriques en Afrique.

Prix médias. Outre la mobilisation de ces 37 enquêteurs, Schneider Electric a également incité les médias à participer aux recherches. Cette firme sponsorise aujourd’hui la première édition du Prix Médias sur la contrefaçon d’appareils électriques en Afrique. Il s’agit d’un concours qui se déroule du 18 février au 9 mars 2014. « Ce concours est ouvert aux journalistes africains qui présentent des travaux ou programmes d’investigation originaux sur des questions relatives à la contrefaçon de produits électriques. Chacun d’eux peut soumettre un maximum de deux travaux qui peuvent inclure des articles, des émissions radio, des documentaires télévisés ou des reportages. Mais seuls les travaux publiés ou diffusés entre le 18 février et le 9 mars 2014 sont valables », ont expliqué les responsables. D’après les informations fournies, le gagnant de ce concours sera connu, dès le 12 mars. Ce vainqueur sera invité à assister au Power-Gen Africa 2014, la plus importante conférence internationale pour le secteur de l’énergie en Afrique Subsaharienne.

Antsa R.

Share This Post