Bois de rose : Trois gros bonnets dans le collimateur



Jacaranda

Apparemment, toutes les parties prenantes s’y mettent activement à la mise en œuvre du plan d’assainissement pour lutter contre les trafics de bois de rose. Le bateau patrouilleur « Tendromaso » a été déjà mobilisé entre Vohémar et Mananara. Il procède maintenant aux inspections de tous les navires et boutres aux abords de Mananara tout en identifiant ceux qui ne sont pas en règle vis-à-vis de l’administration maritime et  ceux qui font partie de l’autorité reconnue mais participant au transbordement des bois de rose. En outre, trois gros bonnets sont maintenant dans le collimateur des Officiers de Police Judiciaire chargée des enquêtes, a-t-on appris de source auprès du Comité de Pilotage.

Sanctions exemplaires. La prise de responsabilité du ministère de la Justice est ainsi attendue pour mener des enquêtes au fond et d’appliquer des sanctions exemplaires pour des cas avérés. D’autant plus, l’Ordonnance 2011-001 prévoit des sanctions de 2 ans de prison ferme assorti du paiement d’une amende d’une valeur de deux fois la valeur marchande des bois de rose saisis à l’encontre des trafiquants qu’ils soient commanditaires ou complices. En fait, les responsabilités sont déjà partagées afin de concrétiser les promesses présidentielles de mettre un terme à ces trafics de bois précieux. Chaque acteur est ainsi tenu à effectuer un compte-rendu systématique contradictoire sinon il sera démis de ses fonctions voire même poursuivi en justice pour refus d’exécution d’ordre.

900 000 USD. Par ailleurs, la Banque Mondiale a alloué 900 000 USD pour mettre en œuvre ce plan d’assainissement dont 200 000 USD sont destinés à l’acquisition des images satellitaires et à la location des bateaux patrouilleurs et 400 000 USD seront utilisés pour le transport, le marquage et le comptage des bois de rose saisis ainsi que leur sécurisation et leur transport jusqu’au port. Par contre, 200 000 USD seront affectés au contrôle forestier et les 100 000 USD restant serviront à payer les frais liés à la vente aux enchères des bois précieux saisis et comptés. Mais ce fonds est encore indisponible en raison des longues procédures au niveau de l’unité de coordination du Programme Environnemental III, a-t-on conclu.

Navalona R.

Share This Post