OFPA : Madagascar participe à la 10e Conférence



Jacaranda
Le ministre Marcel Bernard représente Madagascar. (Photo d’archives)
Le ministre Marcel Bernard représente Madagascar. (Photo d’archives)

Après Madagascar, c’est maintenant Tchad qui accueille la 10e Conférence des Ministres chargés de la Fonction Publique africaine organisée par l’Observatoire de la Fonction Publique Africaine (OFPA). Cet événement se déroule depuis hier jusqu’à ce jour à Ndjamena. Madagascar y participe et est représenté par le ministre de la Fonction Publique Marcel Bernard. L’OFPA compte aujourd’hui 26 Etats membres dont Madagascar. Le titre du secrétaire exécutif au sein des organes principaux a été attribué à M. Pollobom Prosper KAMBIRE, tandis que le titre de président en exercice est attribué au ministre malgache en charge de la Fonction Publique. Outre le raffermissement des liens entre les pays membres, le programme de travail annuel 2014 de l’OFPA sera discuté à l’issue de cette prochaine conférence, dans le contexte de la restructuration, a-t-on communiqué. Les textes y afférents ont été adoptés par la 9e conférence. Il s’agit du programme de travail, établi à la lumière de la nouvelle dynamique et de l’ambition impulsée à l’institution par la dite restructuration.

Projets de réforme. Rappelons que ce programme de travail de l’OFPA, dirigé par le ministre de la Fonction Publique malgache définit comme un management de proximité des Ressources Humaines de l’Etat, la gestion déconcentrée de son personnel. C’est l’un des principaux projets de réforme retenus par plusieurs gouvernements africains pour accroître l’efficacité et la transparence de l’appareil administratif. C’est l’une des pièces maîtresses de la stratégie des Gouvernements, inscrites dans le cadre de la réalisation des programmes nationaux de gouvernance et de lutte contre la corruption. Etant président en exercice de l’OFPA, le ministre Marcel Bernard, chargé de la FOP à Madagascar cèdera la place au Président tchadien car ce titre revient au pays d’accueil de la conférence, a-t-on conclu.

Navalona R.

Share This Post