Prix du riz : Fortes fluctuations dans les zones productrices et les grandes villes



Jacaranda
Le prix du riz varie beaucoup dans les régions, à cause des difficultés de transport de marchandises.
Le prix du riz varie beaucoup dans les régions, à cause des difficultés de transport de marchandises.

Le prix moyen du riz poursuit sa hausse constante en glissement annuel. Le riz blanc local est supérieur de 72Ariary par kilo, par rapport à février 2013 ; le riz blanc importé, supérieur de 84 Ariary. Par contre, le prix du kilo de paddy a baissé de 26 Ariary.

Le prix du riz est resté stable, en moyenne nationale. Mais dans certaines zones, des fluctuations importantes ont été constatées par l’Observatoire du riz, depuis la semaine dernière. En effet, si le cours moyen du riz est actuellement à 734 Ariary par kilo, soit 26 Ariary de moins qu’en 2013, de fortes augmentations ont été enregistrées dans quelques zones productrices. Dans la région Boeny, une augmentation de 6% a été constatée, en seulement une semaine, suite à une forte hausse de prix de 17% à Marovoay, en raison de la baisse de l’offre engendrée par les pluies. Dans le Vakinankaratra, la hausse sur la même période est de 3%, une variation générée par l’arrivée en masse des collecteurs locaux dans les zones de récolte du « vary aloha » comme Antsirabe I et Betafo. Par contre, certaines régions comme Alaotra Mangoro, Menabe, Bongolava, Ihorombe et Haute Matsiatra ont connu des baisses de prix du paddy. D’après les spécialistes, cette diminution est causée par la réduction de la demande, en cette période de récolte de riz précoce, des produits généralement consommés par les paysans.

Approvisionnement. Le transport de marchandises représente toujours une contrainte majeure pour l’approvisionnement des zones éloignées. A la fin de la semaine dernière, l’écart de prix du riz blanc a atteint 920 Ariary par kilo. Dans la région Haute Matsiatra, le kilo du riz blanc se vend à 1 020 Ariry, alors que dans la région Diana, ce prix va jusqu’à 1 940 Ariary. Bref, les difficultés d’approvisionnement liées au mauvais état des routes ont des impacts considérables sur les prix du marché. Dans le Melaky, l’accroissement de prix en une semaine est à 5%. En contre-partie, dans les districts d’Antananarivo Renivohitra, les prix sont en baisse à cause de l’abondance du riz disponible sur le marché ; un stock qui devrait certainement être envoyé dans les zones éloignées. Par ailleurs, le riz importé commence à inonder le marché sur toute la Grande Ile. Ce produit est déjà vendu dans toutes les régions, sauf celle de Bongolava. D’après l’Observatoire, le kilo du riz importé est vendu à partir de 1200 Ariary, dans l’Alaotra Mangoro, jusqu’à 1 670 Ariary dans la région Diana.

Antsa R.

Share This Post