Développement rural : Un cadre référentiel élaboré depuis 15 ans

Le PADR devient un outil de coordination et de veille informationnelle pour le développement rural.

De hauts techniciens malagasy accompagnés de certains représentants des bailleurs de fonds ont travaillé bénévolement pour élaborer un cadre référentiel sur le développement rural, il y a 15 ans de cela. Il s’agit du Plan d’Action pour le Développement Rural qui devient une institution et un processus. Cette équipe de pionniers est devenue l’Equipe Permanente de Pilotage du PADR. Ce PADR est en fait un cadre permettant de concevoir, définir et orienter les stratégies et les programmes de développement rural à Madagascar.

Efforts. « Nombreux sont les résultats obtenus durant ces 15 années pour ne parler que la construction et la réhabilitation des barrages hydro-agricoles servant à aménager des périmètres irrigués, l’appui des paysans en matière d’intrants et d’équipements agricoles en vue de réduire l’importation de produits alimentaires. Mais de nombreux efforts doivent être encore déployés afin de lutter contre la pauvreté », a expliqué le ministre de l’Agriculture, Roland Ravatomanga, un des fondateurs de ce cadre référentiel, lors de la célébration du 15e anniversaire du PADR hier à Anosy.

Convention. « Il est ainsi temps d’avoir une nouvelle orientation après ce bilan », a-t-il poursuivi. Raison pour laquelle, Madagascar a signé une convention sur la mise en œuvre du programme PACP-CADEP. C’est un moyen pour trouver du financement au profit des secteurs agriculture, élevage et la pêche. « Plus précisément, ce programme vise à avoir une vision commune sur le développement rural dans tout le continent africain. Madagascar a connu un retard à cause de la crise. Mais ce processus va reprendre. Et d’ici avril ou mi-mai, une convention de partenariat sera signée avec les différents bailleurs de fonds », a-t-il conclu.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication