Propriété foncière : Porte-ouverte pour les femmes au VPDAT Anosy



Jacaranda

Très peu de femmes ont accès à la propriété foncière. Dans les zones reculées, moins de 20 % des titulaires de certificats fonciers sont des femmes, d’après les études menées par l’Observatoire du foncier au niveau des BIF ou guichets fonciers. Dans les villes et leurs périphéries, ce taux est de 30 % à 40 %. D’après les femmes employées au sein de la Vice-primature en charge du Développement et de l’Aménagement du Territoire (VPDAT) et de ses services rattachés, cette situation est favorisée par les pratiques coutumières qui excluent souvent les femmes dans les enregistrements de propriété, les transactions immobilières, ou même l’héritage. « L’administration foncière demande aujourd’hui l’aval de la femme, en cas de cession de terrain, de demande d’appropriation de terrain domanial, etc. Les services fonciers exigent que les femmes soient considérées. C’est pour cela que nous allons promouvoir l’accès à la propriété foncière pour les femmes », a affirmé la présidente du syndicat des inspecteurs de domaines, lors d’une conférence de presse organisée hier par les femmes employées du VPDAT. Dans ce cadre, une journée porte-ouverte se tiendra au VPDAT Anosy, ce vendredi, pour faire connaître aux femmes leurs droits, ainsi que les procédures et démarches administratives relatives à la propriété foncière.

Antsa R.

Share This Post