Relance économique : 20 mesures proposées par le secteur privé, au président Rajaonarimampianina



Jacaranda
Les représentants de la Plate-forme du secteur privé.
Les représentants de la Plate-forme du secteur privé.

Une rencontre entre le président Hery Rajaonarimampianina et la Plate-forme du secteur privé s’est tenue hier matin, durant trois heures.

Durant cette réunion, le président de la République a exposé sa politique sur la relance de l’économie et sur les secteurs importants. De leur côté, les représentants du secteur privé ont proposé une vingtaine de mesures à très court terme pour une promotion rapide de la relance économique. « Pour le secteur privé, il s’agit de souligner, en toile de fond à ces mesures, dont l’adoption constituerait un signal fort de la volonté des nouvelles autorités d’établir un partenariat fructueux avec le secteur privé,, son attachement aux principes fondamentaux de la bonne gouvernance que sont le respect de l’Etat de droit, le respect par l’Etat de ses engagements, ainsi que la lutte implacable contre la corruption », ont noté les membres de la Plate-forme, constituée par le GEM (Groupement des Entreprises de Madagascar), le FIVMPAMA (Fivondronan’ny Mpandraharaha Malagasy), le SIM (Syndicat des industriels de Madagascar), la Chambre des Mines, la Chambre d’Agriculture ou « Tranoben’ny Tantsaha » et la Fédération des Chambres de commerce et d’industrie de Madagascar.

Coïncidence. Suite à leur rencontre d’hier matin, les représentants du secteur privé et le président de la République ont constaté qu’ils sont sur la même longueur d’onde. En effet, les 20 mesures proposées par la Plate-forme coïncident déjà avec la politique adoptée par le président Hery Rajaonarimampianina. Certaines mesures sont mêmes déjà en cours de mise en œuvre, à l’exemple du fonds de trésorerie pour la relance des industries et des PME. Cependant, ces représentants du secteur privé revendiquent toujours certains avantages comme l’amnistie fiscale. « Le fisc doit stopper les contrôles fiscaux qui ont déjà été entamés depuis la Transition et qui sont encore en cours jusqu’à aujourd’hui. Face à cette demande, le président de la République a affirmé que l’amélioration de la fiscalité et de son environnement est déjà en cours d’étude », a informé la présidente du GEM, Noro Andriamamonjiarison. Par ailleurs, les autres mesures proposées concernent la JIRAMA, Air Madagascar, les prix de carburant, la fiscalité, les marchés, les investissements, etc. Bref, tous les éléments importants de l’économie nationale.

Antsa R.

Share This Post