MID : Vers une intervention de l’Etat

Pour stopper cette dévaluation  de  l’ariary, une intervention de la Banque Centrale s’avère nécessaire.
Pour stopper cette dévaluation de l’ariary, une intervention de la Banque Centrale s’avère nécessaire.

La dévaluation de l’ariary ne s’arrête pas. Hier l’euro était à 32XX et le dollar à 23XX. Une dépréciation de la monnaie nationale faisant le malheur des entreprises importatrices qui redoutent plus que jamais une inflation de haut niveau. Par ailleurs, les simples citoyens obligés de sortir à l’étranger peinent à trouver les devises auprès des banques et des bureaux de change officiels. Donnant ainsi libre court aux petits trafiquants de devises d’Analakely qui se paient le luxe de faire de la surenchère en achetant par exemple l’euro à 3320 ariary. Sur ce point justement on s’étonne de l’inertie des autorités qui ne bougent pas le petit doigt pour mettre un terme à cette pratique illégale qui se fait au grand jour et qui perturbe le marché des changes manuels.

Quoi qu’il en soit, du côté des autorités publiques, l’on envisagerait sérieusement une intervention de l’Etat pour stopper enfin cette dévaluation de l’ariary. Le retour des financements des aides budgétaires du Fonds Monétaire International qui octroiera des aides budgétaires  conséquentes rendra possible cette intervention plus que jamais attendue par les opérateurs économiques. Surtout ceux qui sont encore obligés d’importer pour leur fonctionnement. La majorité des opérateurs économiques parce que, jusqu’à présent l’économie malgache est encore majoritairement importatrice.

R.Edmond.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication