Madagascar – La Réunion : Une nouvelle cartographie via des images satellitaires



Jacaranda

Une convention de partenariat est en cours entre la station SEAS-OI (Surveillance de l’Environnement Assistée par Satellites dans l’Océan Indien) basée à La Réunion et Madagascar pour l’élaboration d’une nouvelle cartographie via des images satellitaires. « C’est une grande première dans le pays. Cela permet d’améliorer la base de données couvrant tout le territoire national, qui plus est, mise à jour », a expliqué Tiana Razafindrakotohary, responsable de modernisation, de restructuration et de l’informatisation des conservations foncières, lors d’un petit déjeuner de presse avec le Programme National Foncier hier.

Valorisation. Notons que les cartographies éditées par le FTM sont maintenant obsolètes, et de plus, cela a été réalisé via des photographies aériennes. Dorénavant, le pays disposera d’une cartographie de référence qui peut être utilisée par différentes entités. On peut citer entre autres, le PNF pour la conception du Plan Local d’Occupation Foncière (PLOF) nécessaire pour la modernisation et l’amélioration de la gestion foncière. La valorisation de cette nouvelle cartographie issue des images satellitaires peut se faire également dans les domaines de l’Aménagement du Territoire, la surveillance maritime, la gestion des ressources halieutiques, le suivi des catastrophes et la gestion des risques, la biodiversité et la surveillance épidémiologique.

Formations. Cela permet également d’effectuer le contrôle de la déforestation et le suivi des indicateurs climatiques. Dans la foulée, des techniciens du PNF et du FTM ont reçu des formations sur le traitement des ces images satellitaires via le logiciel Geoview de la part de l’Institut National de l’Informatique Géographique et Forestier (IGN) en France. « La remise officielle de cette nouvelle cartographie à l’Etat se tiendra en mai prochain », a-t-il conclu.

Navalona R.

Share This Post