Avitech / LFL : Acteurs majeurs de la formation avicole à Madagascar



Jacaranda
Parmi les éleveurs dans les régions bénéficiant d’un programme de formation dispensé par le groupe Avitech/LFL en partenariat avec le ministère de tutelle.
Parmi les éleveurs dans les régions bénéficiant d’un programme de formation dispensé par le groupe Avitech/LFL en partenariat avec le ministère de tutelle.

Suite à l’émergence d’un grand besoin de suivi post- formation et d’encadrement des éleveurs formés par ce groupe, l’Avischool a été créé pour former des techniciens spécialisés en aviculture. Cette structure pérenne se propose de former un vivier de futurs exportateurs de volailles et de s’ouvrir à terme aux autres îles de l’Océan Indien.

La filière avicole est la seule filière pour laquelle une croissance soutenue a été observée malgré le contexte de crise.  Au niveau national, et même au niveau mondial, le marché a progressé de 10% au cours des 5 dernières années. Les œufs et viande de poulet sont actuellement les sources de protéines les plus accessibles pour la majorité de la population. Plus de 75% de la population, soit 5,8 millions de personnes et 1,16 millions de ménages pratiquent l’activité avicole en milieu rural et périurbain. En outre, Madagascar a la capacité de pourvoir le marché de l’Océan Indien en protéines animales et d’assurer la sécurité alimentaire dans la région, à condition de respecter les normes internationales de production. D’où la nécessité de former des techniciens spécialisés qui auront la capacité de maîtriser ces normes. « Avitech /LFL constituent les acteurs majeurs de la formation avicole dans le pays. En 20 ans de présence à Madagascar, c’est également le seul opérateur qui a réussi l’intégration verticale de la filière », a déclaré Vololona Andriamanantenasoa, le responsable de Formation et Communication de ce groupe à la presse.

Garantir la qualité. Ce groupe intervient sur toutes les chaînes de valeurs en amont jusqu’en aval de la filière. En effet,  Avitech qui est une société à vocation avicole a pu mettre en place le premier couvoir industriel dans le pays en 1995. Elle opère en ce moment treize fermes de reproducteurs dans les régions d’Analamanga et de Vakinankaratra. C’est le plus gros producteur de poussin de chair et le seul producteur local de poules pondeuses. Ensuite, l’usine LFL Madagascar a été créée en 2004. Certifiée ISO en août 2013, c’est le plus gros producteur d’une gamme de provendes de qualité pour tout type d’élevage à Madagascar tandis que la société Farmshop se charge de la distribution des produits d’Avitech et de LFL via un réseau de douze points de vente, sans compter le réseau des revendeurs éparpillés dans toutes les régions de l’île. Même l’abattage et la transformation des produits élaborés de volailles suivant les normes, sont assurés par le groupe par le biais de la création d’Avifrais en 2009. Il y a également l’Avilabo, le premier laboratoire avicole à Madagascar pour garantir la qualité des produits avicoles destinés à la consommation humaine.

Grande spécificité. Dans la foulée, « nous avons augmenté notre capacité de production compte tenu de l’évolution incessante de la demande auprès des éleveurs. Mais la création d’une structure de conseils et d’assistance technique gratuits ainsi que de formation au profit des éleveurs constitue une grande spécificité du groupe. Depuis 2006, un accord de partenariat entre Avitech/LFL et le ministère de tutelle a été conclu dans le but de développer et professionnaliser la filière avicole en l’amenant du stade traditionnel et artisanal au semi-industriel, voire industriel », a-t-elle expliqué.  A cet effet, le groupe a organisé des séances de formation périodiques basées sur plusieurs thèmes tels que la conduite d’élevage aux normes, la gestion d’exploitation, l’étude de marché, le montage du projet pour la recherche de financement.  « Nous avons même monté un programme de formation sur la structure d’élevage aux normes adaptées aux spécificités régionales, aux conditions climatiques et au pouvoir d’achat des éleveurs, après avoir analysé les besoins en formation dans plusieurs districts de l’île. Depuis 2006, le groupe a formé plus de 3 600 éleveurs issus des différentes régions de la Grande île », a-t-elle soulevé.

Fermes franchisées. A part l’augmentation incessante de la demande de formation, une émergence d’un grand besoin de suivi post formation et d’encadrement technique des éleveurs formés dans leurs sites d’exploitation a été observée. « Cependant, le nombre des techniciens d’Avitech/LFL reste insuffisant pour satisfaire leurs besoins. Il n’y a pas non plus de compétences techniques spécifiques en aviculture dans le pays alors que le secteur avicole est en croissance soutenue malgré le contexte de crise dans laquelle nous vivons. C’est pourquoi, l’Avischool a été créé suite à un accord de partenariat entre Avitech/LFL et la Ferme Ecole Tombontsoa à Antsirabe », a annoncé Vololona Andriamanantenasoa. C’est la première structure pérenne de formation spécialisée en aviculture. A partir de l’année scolaire 2013-2014, Avischool  va former deux niveaux de techniciens avicoles qui auront des compétences techniques spécifiques pour assurer l’encadrement technique des éleveurs au niveau des districts et communes dans toutes les régions du pays.« L’idée, c’est de former des techniciens spécialisés pour encadrer les éleveurs formés dans les régions. Quant aux étudiants méritants, nous les appuyons à monter une ferme pilote servant de vitrine dans leurs régions », a-t-elle rajouté. Avischool se propose de former un vivier de futurs exportateurs de volailles et de s’ouvrir à terme aux autres îles de l’Océan Indien. Par ailleurs, le groupe AVITECH/LFL a travaillé en partenariat avec des éleveurs nationaux sur la mise en place des fermes franchisées qui assurent l’engraissement des poulets de chair destinés à l’abattage chez Avifrais. « Ces groupes d’éleveurs professionnels ont assuré la commande en poulet du projet Ambatovy entre 2010 et 2013 », a-t-elle conclu.

Navalona R.

Share This Post