Contrôle fiscal : Vers le consentement des opérateurs



Jacaranda
Le DG des impôts a recueilli, hier, les propos des opérateurs concernant les ventes sans factures.
Le DG des impôts a recueilli, hier, les propos des opérateurs concernant les ventes sans factures.

Les opérateurs reconnaissent la nécessité de l’utilisation de factures lors des ventes en gros. Hier, une rencontre entre les responsables auprès de la Direction générale des impôts (DGI) et les opérateurs économique s’est tenue, au Plan Anosy. Les discussions concernaient les questions liées aux ventes sans factures et à la campagne de contrôle fiscal inopiné. En effet, les quelques centaines d’opérateurs présents à cette rencontre ont soulevé des difficultés à l’utilisation de factures dans leurs activités. D’après leurs dires, certains fournisseurs ne donnent pas de factures et d’autres ne disposent même pas de numéro NIF. Quelques grossistes ont même pointé du doigt les importateurs chinois et la Jirama. De son côté, le DG des impôts Tazafy Armand a expliqué que le contrôle fiscal et la vérification de l’utilisation de factures visent surtout à formaliser les transactions. « Lorsque certains opérateurs ne paient pas d’impôt, ceux qui paient convenablement ce qu’ils doivent sont pénalisés au niveau de la concurrence. C’est pour cela que tout le monde devrait participer à cette démarche », a-t-il soutenu. A noter que les opérateurs venus à la rencontre sont dans le formel. Cependant, ils ont accepté de collaborer et de dénoncer ceux qui ne suivent pas les règles. Un numéro vert est d’ailleurs en place à cet effet.

Antsa R.

Share This Post