PME en BTP : La fédération se mobilise


Jacaranda

Berthin Andriamihaingo, le secrétaire général de la Fédération des PME en BTP, veut développer les PME dans ce secteur.
Berthin Andriamihaingo, le secrétaire général de la Fédération des PME en BTP, veut développer les PME dans ce secteur.

La fédération des PME œuvrant dans le secteur du BTP (Bâtiment et Travaux Publics) se mobilise. « Diverses étapes ont été déjà réalisées. En effet, « nous continuons à sensibiliser les opérateurs répartis dans toutes les régions de l’île à adhérer dans la fédération qui chapeaute les associations. Nous avons en ce moment recensé 450 PME dans tout Madagascar », a expliqué Berthin Andriamihaingo, le secrétaire général de cette fédération des PME en BTP lors d’une conférence de presse qui s’est tenue hier au restaurant « Planète » à Ambohijatovo. En outre, la fédération a pu négocier avec le ministère des Travaux Publics sur la publication d’un arrêté interministériel fixant les catégories des prestations et le classement des opérateurs de l’entretien routier.

Formapro BTP. Parlant de prestations d’entretien routier, la maîtrise d’œuvre est assurée par les bureaux d’études et les cabinets d’études tandis que les travaux d’ouvrage qui sont en plus divisés en quatre catégories doivent relever de la compétence des Petites et Moyennes Entreprises ainsi que des micro-entreprises. « La formation des acteurs en BTP est maintenant en cours afin de les professionnaliser dans leurs activités spécialisées, grâce à la mise en œuvre du projet Formapro BTP financé par l’Agence Française de Développement. Notre objectif est de développer les PME œuvrant dans ce secteur », a-t-il souligné. Notons que la fédération des PME en BTP travaille en partenariat avec le syndicat des entrepreneurs travaillant dans ce secteur sur l’organisation des journées BTP se dérouleront du 2 au 4 juin 2014 à l’Hôtel Carlton. « Dans le cadre de cet événement, nous voulons faire connaître aux parties prenantes, notamment les bailleurs de fonds et les responsables de l’ARMP (Autorité de Régulation des Marchés Publics) qu’il faut également catégoriser les types de travaux pouvant être réalisés par les PME et les entrepreneurs étrangers. En effet, ce sont toujours les PME qui réalisent la majorité des travaux », a conclu Berthin Andriamihaingo.

Navalona R.

Share This Post