Dr Jules Etienne dans le Sud-Est : Pour la création d’usines de transformation des produits locaux

Le ministre de l’Industrie Jules Etienne Rolland au Centre Régional Universitaire de Farafangana vendredi dernier.
Le ministre de l’Industrie Jules Etienne Rolland au Centre Régional Universitaire de Farafangana vendredi dernier.

La relance économique n’est pas du tout repos pour le ministre de l’Industrie, du Développement du Secteur Privé et des Petites et Moyennes Entreprises. Le Dr Jules Etienne Rolland s’est rendu ce week-end dans la Sud-Est de Madagascar où il s’est directement entretenu avec les parties prenantes du développement de cette région de l’île. Ayant particulièrement réuni les opérateurs économiques de la région, le ministre Jules Etienne Rolland a surtout parlé à Farafangana, de la Politique Générale de l’Etat et du projet de son Département à créer au niveau de chaque région des usines de transformation des produits locaux. « Les spécificités de chaque région sera valorisées. », a-t-il martelé. Avant de préciser : « Mon Département n’est pas là uniquement pour la relance des activités des sociétés d’Etat en difficulté. Puisqu’il faut donner des emplois à nos jeunes, il faut la création de nouvelles usines. » A propos de la région Sud-Est, le ministre Jules Etienne a particulièrement mis l’accent sur le café, le letchi et les fruits.

Industrie agro-alimentaire. La région Sud-Est n’aura pas de problème de compétences pour le fonctionnement de ces usines. En effet, la filière « Industrie agro-alimentaire » sera enseignée à partir de l’année prochaine au Centre régional Universitaire de Farafangana. L’ouverture de ce centre a été inaugurée vendredi dernier dans le chef-lieu de la région Sud-Est. Et ce en présence de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Monique Rasoazananera et de deux membres du gouvernement originaires de la région, le Dr Jules Etienne Rolland et Johasy Eléonore de la Population. Pour cette année, uniquement la filière « Science sociale de développement rural et communautaire » est enseignée au Centre. Mais, à partir de l’année prochaine, les nouveaux bacheliers de la région auront accès à trois autres filières : Industrie agro-alimentaire, Droit et Ressources halieutiques. Pour la seule filière qui est ouverte cette année, le nombre d’étudiants est limité à 160. A noter que le Centre Régional Universitaire de Farafangana est rattaché à l’université de Fianarantsoa.

RAJAOFERA Eugène

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication