Madagascar : Une nouvelle destination de tournage de films étrangers

Core Advise, une compagnie privée basée à Londres, est présente dans le pays pour mettre en place un Bureau d’Accueil des Tournages.

Une grande première dans le pays ! Non seulement, Madagascar est une destination à part entière attirant les touristes dans le monde de par sa nature et sa biodiversité endémique, mais le pays devient désormais une nouvelle destination de tournage de films étrangers comme le long métrage, les fictions TV, les films publicitaires et les documentaires. Sylvia Montalti et Pablo Goulemot, associés de la société de conseil Core Advice sont à l’instigation du PCA de l’Office National du Tourisme de Madagascar, Eric Koller pour soumettre aux autorités un projet de création d’un dispositif d’accueil des tournages étrangers.

BAT. Ce projet a déjà reçu l’adhésion du Premier ministre, le Dr Kolo Roger. Au terme de sa rencontre avec ces représentants de Core Advise, le chef du gouvernement a promis que l’Etat va apporter son soutien à la mise en œuvre de ce projet tout en considérant les retombées économiques, touristiques et culturelles attendues. En fait, Core Advise mettra en place prochainement un dispositif malgache tel que le Bureau d’Accueil des Tournages (BAT) et la levée de financement destiné à la création de ce dispositif. Ce BAT est un établissement sans but lucratif qui a pour mission d’attirer les producteurs et réalisateurs étrangers à Madagascar, de faciliter les tournages en terre malgache et d’assurer la promotion des films réalisés qui permettront en même temps de vendre la destination Madagascar. La durée totale de la mise en place de ce dispositif , y compris le renforcement de capacité des personnels malgaches et l’homologation des sociétés locales à se mobiliser pour l’accueil des tournages étrangers est estimée à 24 mois.

60 millions d’euros. Comme retombées évoquées, on peut citer entre autres, la création d’emplois et la demande accrue de services de logistique, d’hébergement et de traduction. A terme, l’accueil régulier de tournages internationaux amène à la création d’une véritable filière industrielle nationale, source d’importantes rentrées de devises comme Maroc qui accueille 20 à 30 tournages par an générant au pays 60 millions d’euros. En plus, l’accueil des tournages étrangers constitue un puissant accélérateur de l’émergence d’un cinéma malgache.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication