Coopération : 9,5 milliards Ar de l’UE pour le financement de 7 projets sociaux

Les ONG bénéficiaires travaillent surtout pour des projets sociaux au bénéfice des démunis comme ces enfants  éduqués au Centre Anyma.
Les ONG bénéficiaires travaillent surtout pour des projets sociaux au bénéfice des démunis comme ces enfants éduqués au Centre Anyma.

La Délégation de l’Union Européenne a lancé officiellement hier les sept (7) projets qui ont été sélectionnés dans le cadre de la ligne budgétaire thématique « Acteurs Non Etatiques »

La dernière visite en terre malgache du Commissaire européen en charge du développement a visiblement accéléré les choses dans le domaine des relations entre Madagascar et l’Union Européenne. La coopération communautaire vient de décider un financement d’un montant total de 9,5 milliards d’ariary pour le financement de 7 projets sociaux. Cette ligne budgétaire est destinée au financement des actions axées sur la protection sociale, sur les services sociaux de base et sur la gouvernance des ressources en milieu rural et visant le renforcement du rôle clé des organisations de la société civile locales.

Incontournables. « Vous, les organisations de la société civile, vous êtes reconnues, malgré les difficultés que vous rencontrez, comme des acteurs incontournables de développement tant au niveau local que national. Vous offrez l’opportunité aux citoyens de participer à la vie démocratique et socio-économique du pays et de contribuer à la lutte contre la pauvreté et la promotion de la bonne gouvernance ». C’est ce qu’a entre autres déclaré Leonidas Tezapsidis, Ambassadeur de l’Union Européenne à Madagascar, lors du lancement de ces 7 projets hier au Centre Social Anyma à Andrefan’Ambohijanahary. Ces ONG ont d’ailleurs revendiqué lors de la rencontre avec Andris Pielbags leur rôle d’acteur incontournable en tant que force de proposition, d’interpellation et de dialogue pour la reconstruction du pays, conformément à l’accord de Cotonou et ont sollicité l’appui de l’UE à les soutenir dans ce sens, non plus dans une logique de projet ou de succession de prestations, mais conformément à une vision à long terme au regard de la génération future.

Renforcement de capacité. Ces projets sont mis en œuvre par les ONG Saha, Fiantso, Louvain Coopération, InterAid, Manorintsoa, la plate-forme Alliance Voahary Gasy et enfin le réseau des syndicats des organisations agricoles. Des ONG qui vont, à travers ces projets, bénéficier d’un renforcement de leur capacité. Face à l’engagement des organisations de la société civile (OSC), l’UE va continuer à renforcer la capacité des organisations de la société civile locale dans leur rôle d’acteur de gouvernance et dans leur rôle d’acteur de changement et de développement. La société civile va être consultée dans le processus de programmation du 11e FED et elle va être intégrée dans le dialogue que l’UE entretient avec le gouvernement malgache. Et dans une optique d’optimisation et de coordination de ses appuis, la Délégation initie depuis septembre dernier des dialogues et des consultations auprès des organisations de la société civile et des acteurs clés intervenant avec ces derniers. Elle est en train d’élaborer une feuille de route de ses orientations stratégiques avec les organisations de la société civile pour la période de 2014-2017. Cette feuille de route est un cadre stratégique commun à la Délégation de l’UE à Madagascar et aux Etats membres de l’UE présents dans le pays sur le partenariat et l’appui de l’UE envers la société civile.

Dons non remboursables. Pour les ONG bénéficiaires, ces financements arrivent à point nommé pour le bon accomplissement de leurs missions sociales et économiques. « Nous présentons nos vifs remerciements aux contribuables européens à travers l’Union Européenne à Madagascar de nous avoir offert la précieuse opportunité afin que les 07 entités puissent mettre en œuvre des projets de gouvernance dans différents secteurs sociaux à travers le territoire national, tels l’éducation, la santé de base, la gestion des ressources naturelles » ont d’ailleurs, déclaré leurs représentants lors de la cérémonie de lancement des projets. Une cérémonie qui a vu la présence de la ministre de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme, Eléonore Johasy. Cette dernière n’a pas manqué de louer l’excellence des relations entre Madagascar et l’Union Européenne. Coopération basée, rappelons-le sur des dons non remboursables.

R.Edmond

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication