Madagascar-Japon : Vers de nouveaux investissements dans le secteur des mines

Avec l’évolution positive de la situation politique et de l’environnement économique à Madagascar, les Japonais veulent investir davantage dans la Grande-île. Cela a été annoncé hier, lors de la visite des représentants de la Compagnie NEXI (Nippon Export and Investment Insurance), au ministre des Ressources Stratégiques, Joeli Lalaharisaina. A noter que cette compagnie opère dans les assurances risques des investissements japonais à l’extérieur du Japon. « Le cas du Projet Ambatovy a préoccupé particulièrement cette délégation japonaise. Mais nous les avons rassurés. D’ailleurs, le Gouvernement actuel reste ouvert aux partenariats et aux coopérations avec l’extérieur. Nous faisons en sorte que les investissements étrangers soient efficaces et bénéficient au peuple malgache, tout comme aux investisseurs. Concernant les permis miniers, la suspension des délivrances ne durera pas. Il faut juste régler certains détails », a informé le ministre d’Etat, Joeli Lalaharisaina, après avoir reçu la délégation japonaise. Par ailleurs, les représentants de NEXI n’ont pas manqué de noter la volonté des investisseurs japonais à investir à Madagascar. Plusieurs rencontres de ces japonais, avec de hauts responsables malgaches se tiennent depuis cette semaine, pour trouver les opportunités d’investissement et pour une évaluation de l’environnement des affaires à Madagascar. Jusqu’ici, les résultats sont prometteurs, d’après le ministre des Ressources Stratégiques. La société japonaise JOGMEG prévoit déjà d’octroyer une formation sur la télédétection et les images satellites, en partenariat avec le ministère des Ressources Stratégiques. Ce partenariat n’est donc qu’un début de la relance de la coopération Madagascar-Japon.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication