PROSPERER Analamanga : Création d’entreprises par 411 jeunes démunis

Jacaranda

1 310 jeunes ont été insérés dans le monde professionnel, suite à un appui pour l’insertion professionnelle, octroyé par PROSPERER (Programme de soutien aux pôles de microentreprises rurales et aux économies régionales). 411 d’entre eux ont réussi à créer leurs propres microentreprises. D’autres se sont intégrés comme salariés dans les entreprises déjà existantes, ont affirmé les représentants du Programme, lors de la cérémonie de remise de certificats qui s’est déroulée hier à Antsahamanitra. « Nous venons tous de familles démunies. Cet appui de PROSPERER nous permet d’obtenir un emploi et de créer nous-mêmes nos propres entreprises qui sont petites mais qui grandiront certainement », a déclaré le représentant des jeunes bénéficiaires du projet.

Secteurs. Artisanat, élevage, services, etc. nombreuses sont les activités exercées par ces jeunes aujourd’hui. « Outre la formation, ces bénéficiaires obtiennent également des kits pour pouvoir démarrer leurs activités. A noter que dans les cinq districts où nous intervenons, 2530 jeunes ont déjà reçu ce genre d’appui », a informéAndriamiamisoa Rasamoely, coordonnateur de PROSPERER Analamanga. Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, présent à l’évènement a noté que plus de 25000 jeunes ont déjà été appuyés dans le cadre de PROSPERER, au niveau national. « Il s’agit d’un Programme financé par la FIDA, à la demande du Gouvernement Malgache. Les réalisations étant déjà importantes, il s’achèvera l’année prochaine. Mais les actions ne s’arrêteront pas. Un nouveau projet baptisé FORMAPROD, encore financé par la FIDA, sera lancé. Ce projet a les mêmes objectifs que PROSPERER, mais ses actions seront sous d’autres formes », a affirmé le ministre d’Etat.

Intégrale. Les bénéficiaires de ce projet de PROSPERER sont limités, à cause de la complexité du processus et de la multiplicité des interventions, d’après Ratsimandresy Vladimir, coordonnateur national du Programme. Néanmoins, les objectifs fixés au départ sont déjà largement dépassés. En ce qui concerne l’insertion professionnelle, 10700 jeunes ont déjà bénéficié de l’appui, sur un objectif de départ de 8000. Les acteurs qui œuvrent pour la promotion de l’insertion professionnelle à Madagascar espèrent une même performance dans le cadre du nouveau projet FORMAPROD.

Antsa R.

Share This Post