Réhabilitation de routes : Un prêt de 11 millions USD de la BADEA

L’accord de prêt a été signé entre le ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonona et le directeur général de la BADEA, Abdelaziz Khelef. (Photo : Yvon Ram)
L’accord de prêt a été signé entre le ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonona et le directeur général de la BADEA, Abdelaziz Khelef. (Photo : Yvon Ram)

Les retombées économiques positives tirées de la mise en œuvre d’un tel projet ne sont pas négligeables pour la population concernée.

La BADEA (Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique) manifeste son appui pour le développement de Madagascar. A preuve, un accord de prêt vient d’être signé hier entre le ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonona, représentant l’Etat et le directeur général de la BADEA, Abdelaziz Khelef, en présence du ministre des Travaux Publics Roland Ratsiraka. Un prêt portant une valeur de 11 millions USD en vue de financer un projet de réhabilitation de la 2e phase de la route nationale secondaire No 43 reliant Faratsiho et Sambaina.

Avantages. Les travaux consistent notamment en la construction d’un tronçon de route d’une longueur de 50,50 km. « Ce financement est remboursable sur 30 ans moyennant un taux d’intérêt de l’ordre de 1 %. Par contre, ce taux d’intérêt ne sera pas payé pendant les cinq premières années », a souligné le ministre des Finances et du Budget. En outre, les retombées économiques positives tirées de la mise en œuvre de ce projet pour la population touchée, ne sont pas négligeables. A titre d’illustration, cette réhabilitation de route permettra d’améliorer les conditions de confort et de sécurité de la circulation routière tout en réduisant la durée du trajet des personnes et des marchandises à travers la diminution des coûts de transport et des frais de déplacement. Ce projet contribue également au développement socio-économique des villages situés le long du tracé de la route sans oublier leur désenclavement. La promotion du tourisme par l’exploitation des sites et circuits touristiques existants  dans la région n’est pas en reste.

Nouvelle coopération. Notons que ce projet s’inscrit dans le cadre du programme du Gouvernement concernant la modernisation du secteur du transport dans le pays et d’augmenter le niveau de service du réseau routier dans le dessein de contribuer au développement socio-économique de la Grande Île. « Dans les années qui viennent, une nouvelle coopération entre Madagascar et la BADEA est en vue. Nous sommes en train d’étudier le projet », a annoncé Abdelaziz Khelef, le directeur général de cette Banque arabe. En effet, des techniciens de la BADEA sont déjà venus à Madagascar en mars dernier pour discuter sur les nouveaux partenariats dans le cadre de l’amélioration des infrastructures routières du pays. « Un programme triennal étalé sur trois ans, soit entre 2015 et 2017 est déjà soumis à la BADEA », a fait savoir le ministre du Budget, Jean Razafindravonona. Quant à la réalisation effective des travaux de réhabilitation de routes reliant Faratsiho-Sambaina, « ce sera encore soumis à l’Assemblée nationale en vue d’une ratification, car il s’agit d’un prêt. Mais la durée du projet peut s’étaler sur une année », a conclu le ministre des Travaux Publics.

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication