Commerce international : Intensification des activités en Afrique, selon DHL Express

Jacaranda

Malgré le ralentissement économique mondial actuel, DHL Express Afrique Subsaharienne maintient ses volumes d’importations et d’exportations à un niveau élevé, et devrait encore les faire progresser. Telle est la teneur des déclarations de Charles Brewer, directeur général de DHL Express Afrique Subsaharienne, qui précise : « Au premier semestre 2014, DHL Express Afrique Subsaharienne a connu une progression forte et soutenue de trois grandes voies d’importation, à savoir celles en provenance des États-Unis, de France et de Chine, ainsi que de trois grands axes d’exportation vers le Royaume-Uni, les États-Unis et la France. » Les résultats du deuxième trimestre récemment publiés par le groupe Deutsche Post DHL font état d’une augmentation du bénéfice d’exploitation global de près de 11 %, due notamment à une meilleure rentabilité au sein de son unité commerciale DHL Express.

Connectivité. « Les échanges commerciaux en Afrique continuent d’offrir d’immenses possibilités tant pour les marchés développés que pour les marchés émergents. De plus, le renforcement des contacts et des relations commerciales entre l’Afrique subsaharienne et le reste du monde, soutenu par des chaînes logistiques d’approvisionnement innovantes, aura pour effet d’accélérer le développement économique de l’Afrique. » Malgré la période de croissance accélérée qu’elle connaît, l’Afrique est le continent le moins connecté du monde en termes de facilité des déplacements, d’échanges commerciaux, d’information et de finance. Tel est le constat de l’indice de connectivité mondiale de DHL. Présent en Afrique depuis 36 ans, la multinationale parle d’un continent oublié qui connaît aujourd’hui une renaissance spectaculaire. « L’avenir semble extrêmement prometteur. Il est temps que l’Afrique se concentre sur ses objectifs, qu’elle se connecte et poursuive sa croissance », conclut Charles Brewer.

Recueilli par Antsa R.

Blueline Air Fiber

Share This Post